jeudi 24 octobre 2019

Bastion Social, passé et présent.



Tristan Rochelle à la tribune


LES ENFANTS CACHÉS D’YVAN BENEDETTI

OU

LA FACE CACHÉE DU BASTION SOCIAL !



Pour rappel, le Bastion Social (BS) est fondé en mai 2017 suite à l'occupation par des militants du GUD (Groupe Union Défense) d'un bâtiment inoccupé appartenant à la Marie de Lyon.
Inspirés par le mouvement italien Casapound, ils prônent la création de centre sociaux destinés à aider "les français les plus démunis" et l'application de la "préférence nationale".
Rapidement, des sections locales sont ouvertes à Strasbourg, Chambéry, Aix-en-Provence, Marseille et Clermont-Ferrand.



Les militants de l'organisation ne perdent pas pour autant leur vieilles habitudes et continuent de faire le coup de poing. Les affaires d'agressions, souvent à caractère raciste, se multiplient.
Les militants de l'organisation ne perdent pas pour autant leur vieilles habitudes et continuent de faire le coup de poing. Les affaires d'agressions, souvent à caractère raciste, se multiplient.

Bastion social


C'est officiellement pour cette raison que le Président Emmanuel Macron annonce en février 2019 la dissolution du mouvent.Cette annonce, confirmée en Conseil des ministres le 24 avril dernier force le mouvement à fermer ses locaux. L'utilisation des structures du Bastion Social est désormais interdite.
En réalité, comme l'a révélé Médiapart, c'est plutôt l'implication des militants du BS dans le mouvement des gilets jaunes, et notamment leur rôle dans les affrontements de l'acte III le 1er décembre 2018 à Paris qui en sont la raison.
Pourtant, moins de six mois plus tard, ce sont deux nouveaux groupes qui font leur apparition sur les réseaux sociaux. "Vent d'Est" en Alsace et "Audace" à Lyon. Leurs logos partagent la même charte graphique et la communication des deux groupes rappelle celle du Bastion Social.

Bastion social


Et pour cause, les pages Instagram qu'utilisent les deux organisations sont en fait les mêmes que celles des anciennes sections locales du Bastion Social.
Moins de 24h après sa première et unique publication, le groupe Vent d'Est comptabilise ainsi 805 abonnés sur Instagram contre seulement 85 sur Facebook et 13 sur Twitter.

Bastion social


Bastion social


Ce différentiel d'audience est étonnant d'une plateforme à l'autre. Un rapide coup d’œil à la liste permet pourtant de s'assurer qu'il s'agit bien de véritables comptes. Les références d'extrême-droite sont nombreuses: croix celtiques, fleurs de lys, 88 (pour "Heil Hitler") etc.
Logique, puisque le compte utilisé par Vent d'Est n'est pas nouveau et existait auparavant sous le nom d'utilisateur "pksy_33", comptabilisant alors 799 abonnés de la même veine sans la moindre publication.


Bastion social


Bastion social


l faut comprendre que si Instagram permet de modifier à tout moment son nom d'utilisateur (précédé par un @), chaque compte se voit attribuer à sa création un identifiant unique inaltérable. De nombreux sites internet permettent de le consulter gratuitement.
Dans le cas du compte Instagram de Vent d'Est, on trouve donc que celui-ci possède l'identifiant "2840585800".
Grâce au site pictame.com qui reprend les données d'Instagram, et archive donc des informations ayant été depuis modifiées, on trouve que ce même identifiant a auparavant été associé au nom d'utilisateur "gud.alsace" puis "bastion_social_strasbourg".




Puisqu'il s'agit donc bel et bien du même compte, on peut supposer que suite à la dissolution du BS, toutes les publications du groupe ont été supprimées et le nom d'utilisateur modifié. Mis en sommeil sous le pseudo "pksy_33", le compte n'a pas pour autant été supprimé.
Sa réactivation sous le nom de Vent d'Est laisse peu de doutes quant à l'identité des militant de ce groupe.
De la même façon, le groupe Audace à Lyon et ses maraudes "à destination des plus démunis de nos compatriotes" rappelle le BS et son slogan "les nôtres avant les autres". Rien de surprenant puisqu'il s'agit encore une fois des mêmes militants.
En appliquant la même méthode que pour le compte Instagram de Vent d'Est, on trouve que le compte d'Audace possède l'identifiant "2789465095".

Bastion social


Et celui-ci a été auparavant associé au nom d'utilisateur "gud.lyon" puis "bastion_social_lyon".

Bastion social


Outre ce même compte Instagram, la filiation entre les deux entités se voit confirmée par la présence de l'ancien responsable de la section Lyonnaise du BS sur plusieurs photos déjà publiées par Audace. (image 1 - en interview, 2 & 3 - photos publiées par Audace)

Bastion social


Si l'on ne peut véritablement s'étonner que les ex-militants du BS continuent leurs activités, eux qui déclaraient: "un mouvement n'est rien d'autre qu'un outil. Un outil peut défaillir, mais la cause qui l'anime reste intacte et trouve toujours de nouveaux moyens de s'exprimer".
C'est bien la réutilisation de plusieurs comptes Instagram du Bastion Social même - et donc de moyens de communication d'une structure officiellement dissoute - qui pose question.



Qui se cache sur cette photo du nouveau groupe d'extrême-droite "Tenesoun" créé il y a 3 jours à Aix-en-Provence ?

Bastion social


Si le communiqué de lancement du groupe peut à première vue paraître anodin, promettant de lutter pour "le bien commun" et "un mode de vie sain", la citation de Pierre Drieu la Rochelle laisse peu de doutes quant aux références politiques de ces militants.

Bastion social



Pour rappel, Pierre Drieu la Rochelle est un écrivain français ayant collaboré avec l'Allemagne nazie. (On verra plus loin que l'admiration des militants de Tenesoun pour les collaborationnistes ne s'arrête pas là)
D'autre part, l'apparition du groupe Tenesoun n'est pas un cas isolé. Au mois de septembre, deux groupes du même acabit se sont déjà constitués, "Audace" à Lyon et "Vent d'Est" en Alsace.
Pour ces deux-là, nous avons démontré ici qu'ils avaient réactivé des structures du Bastion Social pourtant dissout en Conseil des ministres en avril 2019. (La question de la caractérisation d'une reconstitution de ligue dissoute de pose donc)

Bastion social



Mais revenons-en à nos moutons (ou plutôt notre castor). Pour plus de clarté, j'ai numéroté les militants que l'on voit de dos sur la photo publiée par Tenesoun.
En n°1, il s'agit de Stanislas "Kama" (Stanislas G.), l'ex-leader du Bastion Social à Aix-en-Provence. Ici en interview auprès de "TV JCO".

Bastion social,Stanislas Kama



En tant que responsable du Bastion Social (BS) Aix-en-Provence et de son local "La Bastide", Stanislas G. était évidemment de toutes les manifestations. On le voit ici en train de tenir le mégaphone à un rassemblement en soutien à Bachar el-Assad.

Bastion social


Avant cela, Stanislas G. a été membre de l'Action Française (AF) Provence. Lors de l'inauguration du local de l'AF à Marseille en 2017, il offre un t-shirt à Vincent Lapierre (qui travaille alors pour Egalité & Réconciliation, le site d'Alain Soral) pour son "très bon travail".

Bastion social,Stanislas Kama,Vincent Lapierre


En n°6, il s'agit de "Babouche Crl" (Baudoin G.), un frère de Stanislas. Lui aussi a milité au Bastion Social Aix-en-Provence. Le voilà ici en train de tracter pour l'organisation.

Bastion social


Tout comme son frère, Baudoin est aussi passé par l'AF Provence. Il répond lui aussi aux questions de Vincent Lapierre lors de l’inauguration de leur local à Marseille. (Celui-ci était d'ailleurs situé Rue Navarin, d'où le nom "Le Navarin" pour le local du BS Marseille).




En plus d'être un militant très actif, Baudoin joue de la guitare et donne de la voix pour le groupe Cor Ignis.


Bastion social,Cor Ignis


Parmi ses tubes, une ode à Brasillach, écrivain antisémite et collaborationniste, qualifié de "génie" et d'"artiste plein de talent".
https://youtu.be/AoCEweBnTSM
En n°2 sur la photo initiale, cet homme dont j'ignore l'identité. Lui aussi est un ancien militant de l'AF Provence puis du BS Aix-en-Provence. Ici membre du service d'ordre de l'AF, toujours lors de l'inauguration du leur local en 2017


Bastion social


Ici à gauche en train de tracter pour le Bastion Social avec ses deux comparses Stanislas et Baudoin.

Bastion social


On le reconnaît même an arrière-plan de cette autre photo diffusée par Tenesoun annonçant l'inauguration imminente d'un local à Aix-en-Provence.


Bastion social

La suite bientôt ! En attendant nous vous recommandons la lecture de cet article du site militant "Mars-Infos" sur les amis des membres de Tenesoun impliqués dans une agression raciste à l'époque du Bastion Social.

Ah et l'Action Française Provence a aussi compté dans ses rangs (entre 2014 et 2015) un certain Logan Alexandre Nisin qui projetait de commettre divers attentats (notamment contre le marché aux puces de Marseille ou Jean-Luc Mélenchon).






BTA remercie Sébastien
https://twitter.com/primeralinea/status/1187316355311263749 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire