vendredi 15 mai 2020

« L’antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine »



L’antisémitisme est une tumeur maligne, elle se perpétue au-delà du possible, de l’imaginable, se transforme. L’antisémitisme se remodèle et innove sans arrêt. Il se nourrit de ses victimes et dans l’absolu,
jusqu’à ce qu’il imagine qu’il n’y ait plus de juifs. Ce syndrome puissant, à la fois paranoïaque et délirant mais aussi criminel par nature, se revivifie parce que la haine est sa seule compagne. Pour exister la haine doit puiser où elle peut et s’actualiser. En somme, l’antisémitisme et ses effets peuvent se révéler dramatiques, car ceux qui l’instrumentalisent vont s’illustrer par leurs appels incessants à la haine. De fait, nous le voyons ces derniers temps, l’antisémitisme est aussi une menace pour la République. Reste à savoir ce qu’il adviendra et si au final, les Juifs de France voudront rester en France.


En attendant nous restons debout face à la haine !

BTA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire