mardi 22 mars 2022

LE GRAND MONARQUE. ARRESTATION DU NÉO-NAZI,

 



 

                             



Balance ton antisémite fait le taf !

De retour d’Ukraine, un militant néonazi français interpellé et mis en examen
Agé de 37 ans, il développait depuis plusieurs années, sur Internet, des thèses associant un virulent antisémitisme aux théories du complot les plus farfelues.
De l’Ukraine, où il vivait exilé depuis plusieurs années, Mathieu Lucario. provoquait en duel ses contradicteurs de la fachosphère française et appelait à l’instauration d’une « République blanche de Bourgogne », patrie virile et fantasmée de guerriers aryens voués au « nettoyage » ethnique d’une Europe « métissée ». Mais lorsque les bombes russes ont commencé à pleuvoir sur son pays d’adoption, ce trentenaire français a sauté avec femme et enfants dans une voiture, direction la plus proche frontière.
Le 18 mars, les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH), assistés de leurs collègues du groupe d’observation et de surveillance de Marseille, l’ont interpellé sur la voie publique, dans le sud de la France, où il conserve des attaches familiales.
Les enquêteurs, saisis par le pôle national de lutte contre la haine en ligne du tribunal judiciaire de Paris, après une plainte déposée en octobre 2021 par l’Observatoire juif de France, une association disposant d’une plate-forme de signalement en ligne, exerçaient depuis plusieurs mois une surveillance discrète sur ce militant suprémaciste. Après avoir déployé d’importants moyens techniques et obtenu son inscription dans plusieurs fichiers de coopération policière internationale, les gendarmes de l’OCLCH ont été avisés, le 28 février, quatre jours après le début de l’offensive russe en Ukraine, que Mathieu B. avait franchi la frontière hongroise – un pays où il a vécu un temps – et faisait désormais route vers la France.
Encore en partie consultables, les vidéos publiées en ligne suscitent l’effroi autant que la consternation. Dans cet extrait que nous dénoncions sur twitter, son antisémitisme dégouline: https://twitter.com/jcoupable/status/1440370023990632455...

Effroi parce que cet homme adepte des sports de combat, coiffé d’un large béret, le visage mangé par des lunettes de soleil noires, y entame ses interventions par un salut nazi avant de déployer une logorrhée raciste et antisémite d’une extrême me virulence. Les juifs ? «Même très jeunes, ils ont cette aptitude à aller grappiller à droite à gauche»assène-t-il dans une vidéo, fin 2017. Les Indiens ? «Des gens qui se lavent une fois tous les deux mois.»Le reste de ses interventions se mesure à l’aune de son propre racisme, revendiqué et qu’il qualifie lui-même me d’«inné». Même l’extrême me droite française, à ses yeux « enjuivée », serait manipulée, notamment, par le mouvement américain Nation of Islam, connu pour ses thèses conspirationnistes.
Consternation aussi, car Mathieu B. mêle à ce délire verbal un effarant salmigondis de théories de Terre plate, d’inévitables élucubrations sur un complot tripartite ourdi par les jésuites, les francs-maçons et les juifs et des analyses sur la vaccination, méthode de stérilisation massive du «peuple blanc», les programmes spatiaux destinés à blanchir l’argent du trafic de drogue ou les capacités des chats à permettre la métamorphose d’êtres humains en créatures reptiliennes à l’occasion d’orgies.
Pour la justice, ces divagations n’atténuent en rien la responsabilité de celui qui se fait aussi appeler «le grand monarque»ou «Saint-Claude 88» (en référence au redoublement de la huitième lettre de l’alphabet, HH, pour Heil Hitler ) dans la propagation en ligne, à travers plusieurs sites Internet, des pires incontinences xénophobes - « phrases, vidéos et slogans nazis et antisémites d’une rare violence », estime l’Observatoire juif de France. Placé en garde à vue puis présenté à un juge d’instruction, le jeune homme a été mis en examen le 20 mars pour "injures à caractère racial, provocation à la haine et à la discrimination par voie électronique" avant d’être placé sous contre le judiciaire.
Son interpellation, en tout cas, ne la guère désarmé. Aux enquêteurs qui le transféraient en voiture vers le lieu de sa garde à vue, il a déclaré, en passant devant des cités :
« Vous vous trompez d’ennemis. »
BALANCE TON ANTISÉMITE TERMINE TOUJOURS SON JOB .
La bise .
Ps: Merci à tous ceux qui nous ont suivi dans cette affaire.