Affichage des articles dont le libellé est Jérôme Bourbon. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Jérôme Bourbon. Afficher tous les articles

jeudi 30 décembre 2021

Christine Kelly traitée de " MULÂTRESSE" par Henry de Lesquen !

Le 28 décembre 2021, Henry de Lesquen recevait  Jérôme Bourbon, Directeur de Rivarol.


Henry de Lesquen, Jérôme Bourbon sont tout ce que l'extrême droite compte de plus xénophobe.
Henry de Lesquen, ancien haut fonctionnaire à l’ego démesuré, allant même  jusqu’à ce présenter aux élections présidentielles de 2018 et dont les déclarations abjectement racistes lui ont conféré une certaine notoriété au sein de l'Ultra-droite 

Sur les réseaux sociaux ou sur YouTube, Lesquen multiplie les outrances. 

Déjà condamné pour négationnisme, comme son ami Jérôme Bourbon, il persiste et signe lors de cet entretien suintant la haine anti-juive et xénophobe !

Lorsque 2 crapules s'affichent ensembles ...
Voici l'antisémitisme dégoulinant dans toute sa splendeur !

"
Ils déclarent :
Henry de Lesquen : " On ne peut pas aujourd'hui être Hitlérien raisonnablement...On reconnait un juif communautariste, au fait qu'il cite systématiquement d'autres juifs...les juifs étaient collaborateurs des musulmans...la Shoah qui veut  dire catastrophe en hébreu...la JUIVERIE en Espagne...Comment vouloir souhaiter qu'un immigré juif algérien, qui n'a pas une goutte de sang français, soit à la tête de l'état français, Sarkozy était déjà un halogène, autre fois on disait un métèque...1 pour cent de juifs dans la population, 50 pour cent dans les médias. L'émission de CNEWS que les GOGOYS trouvent admirable. C'était la guadeloupéenne Christine Kelly, qui est une halogène donc, puisqu'elle est semi "CONGOÏDE", euh, MULATRESSE et Moise Eric Zemmour qui n'a pas une goutte de sang français

Jérôme Bourbon : "On est les seuls a aborder la question juive, la question du sionisme, la question du révisionnisme...C'est du patriotisme casher...il n'y a que les juifs qui ont droit de dialoguer entre eux et ce critiquer entre eux, ils osent de plus en plus ! Le grand remplacement il s'est fait à la télévision depuis longtemps. Vous voyez là, l'influence puissante et nocive du lobbies juif...Voilà ce qu'est devenue leur France, leur République judéo-maçonnique, surtout judéo ! ... 
Avec la religion de la Shoah, one ne fera rien."

Histoire de bien terminer l'année, une nouvelle plainte sera déposée à l'encontre de Jérôme Bourbon et de son contradicteur bien-aimé. Un cadeau que nous leur concédons volontiers en cette période de fêtes de fin d'année.

Tout en relevant les times codes relatifs à cette vidéo, nous sommes tombés sur quelques pépites que nous nous devions de partager !UN GRAND MOMENT DE RIGOLADE !!!
Lorsque Henry de Lesquen demande à Jérôme Bourbon de bien vouloir "FERMER SA GUEULE" .🤣

CHASSEURS D’ANTISÉMITES....un job parfois amusant
"C’EST MOI QUI PARLE C’EST PAS VOUS !"

Les tensions entre ses crétins font tout de même notre bonheur, chacun tirant la couverture à soi, non pas pour des idéaux, mais pour l'argent...
Oui l'antisémitisme rapporte ! Il n'y qu'a regarder notre ami Jérôme, à qui nous adressons un petit message en tout bien tout honneur :
Salut Jérôme Bourbon, la prochaine fois que tu auras Vincent Reynouard, demande lui de te donner des conseils nutritionnels.... Comme tu remarqueras nous tenons nos promesses et te souhaitons à toi et tes congénères un maximum de condamnation pour cette année 2022. T'inquiètes, tu fais parti de nos priorités."


BTA

PS: Histoire de faire les choses correctement, cette vidéo sera transmise à Christine Kelly...
La bise.


La bise.





vendredi 10 décembre 2021

Jérôme Bourbon devra payer 8 000 € d’amende pour ses propos négationnistes et antisémites

Jérôme Bourbon peut nous remercier. Nous lui prouvons une fois de plus, que nous tenons nos promesses, comme nous lui confions dans notre article du 10 novembre

2020: https://www.balancetonantisemite.com/2020/10/querelles-chez-les-nationalistesle.html

Jérôme Bourbon devra payer 8 000 € d’amende pour ses propos négationnistes et antisémites proférés dans une vidéo sur YouTube, a décidé le tribunal vendredi 10 décembre 2021.

Fabrice (dit Jérôme) Bourbon, 49 ans, a été condamné à 80 jours-amendes à 100 €, pour des propos tenus dans une vidéo du 3 octobre 2020, publiée sur la chaîne YouTube de Rivarol, ensuite supprimée.

Il y commentait l’actualité et évoquait notamment la rafle du Vel d’Hiv, au cours de laquelle quelque 13 000 juifs ont été arrêtés les 16 et 17 juillet 1942 par des policiers et gendarmes français avant d’être rassemblés au Vélodrome d’Hiver pour être envoyés en camp de concentration.


Coupable de négationnisme

Jérôme Bourbon déclarait notamment : […] Encore une fois je ne dis pas ça pour valider ce qui s’est passé, je dis simplement qu’on ment souvent par omission en disant finalement que c’était la lutte contre les juifs etc. alors que le gouvernement français du maréchal Pétain s’est toujours opposé à ce qu’il y ait la moindre persécution ou atteinte quelconque aux juifs français.

Dans son jugement, le tribunal le reconnaît coupable de négationnisme en soulignant entre autres qu'affirmer la conviction que les juifs français ont été sauvés par le maréchal Pétain contient à la fois la négation de la participation de ce dernier à la politique d’extermination des juifs mené par le régime nazi […] et de la mort des personnes qui ont succombé à ces exactions​.

Dans la même vidéo, Jérôme Bourbon abordait le mouvement des gilets jaunes et la pandémie de Covid-19, faisant allusion aux assises financières, idéologiques de la République et ses lobbys, puis à la question juive. Si on ne désigne pas l’ennemi, on manque à son devoir​, disait-il.


Des préjugés antisémites « notoires »

Le prévenu reprend un préjugé antisémite notoire et présente les juifs comme un ennemitout en parlant d’une guerre à gagner, ce qui constitue une provocation à la haine et à la violence envers la communauté juive, juge le tribunal.

Jérôme Bourbon a en revanche été relaxé des poursuites concernant un article de Rivarol du 2 septembre 2020, pour une question de procédure. Le parquet avait requis six mois d’emprisonnement avec sursis.

Jérôme Bourbon a été condamné une quinzaine de fois, en particulier pour provocation à la haine, contestation de crime contre l’humanité et injure raciste. En novembre 2020, il a été condamné à trois mois d’emprisonnement avec sursis et à des peines d’amendes pour des publications jugées antisémites.


BTA FAIT LE JOB ! La bise.

ps:FabriceVisage souriant avec la bouche ouverte et une sueur froide N'hésite pas si tu en veux encore !

mardi 23 novembre 2021

Les "Anges du Mossad" derrière la disparition de Vincent Reynouard ?

Dans son dernier article publié LE 24/11/2021, Jérôme bourbon envisage le pire.

Vincent reynouard est il toujours vivant, serait il mort, aurait il était enlever par BTA et le mossad ? 

Sans nouvelles de son ami négationniste depuis plus d'un mois...Bourbon se confie.


"Qu’est devenu Vincent Reynouard disparu depuis un mois sans laisser de traces ?

DEPUIS UN MOIS désormais, Vincent Reynouard a disparu sans laisser de traces. Et ce qui est alarmant, c’est qu’à notre connaissance il n’a contacté personne, absolument personne, depuis ce fameux lundi 25 octobre 4 heures de l’après-midi où il a réussi à fausser compagnie aux policiers britanniques et d’Interpol venus l’appréhender à son domicile. Ni sa famille, ni ses amis, ni ses proches collaborateurs. Même pas de manière indirecte ou minimaliste. Il a disparu des radars. Il s’est volatilisé. Nous n’avons même pas aujourd’hui la certitude qu’il est vivant ni qu’il est libre. Il est toutefois probable que, s’il avait été arrêté, des sites communautaires se seraient alors fait une joie et un devoir de l’annoncer urbi et orbi, de le crier sur les toits, de revendiquer cette incarcération comme une victoire. Ce qui laisse à penser qu’il n’est pas actuellement derrière les barreaux. 

Mais il y a depuis l’origine dans toute cette affaire quelque chose d’étrange, d’inhabituel, sinon de passablement inquiétant. D’abord, cela ne ressemble pas à Vincent de ne pas se manifester, d’une manière ou d’une autre, sur une aussi longue durée. Il lui était en effet possible d’écrire une lettre pour donner des nouvelles sans bien sûr divulguer le lieu où il se trouve, et en la postant assez loin de l’endroit où il se cache, d’envoyer un texto rassurant à un proche, quitte à se débarrasser immédiatement après du téléphone pour ne pas laisser de trace, ou de passer par l’intermédiaire d’une tierce personne pour donner un signe de vie. Or, jusque-là, il n’a rien fait de tel. Ce n’est pas ainsi qu’il avait agi lors de ses précédentes cavales en 2008-2009 (en Belgique et en France) et de nouveau au printemps 2015 (en Flandre) avant de s’exiler en Angleterre, le 16 juin 2015. 

QUE SAVONS-NOUS de certain ou d’à peu près certain à ce jour ? La police britannique et Interpol (si c’est bien d’eux qu’il s’agit) ont sonné en bas de son domicile le lundi 25 octobre en milieu d’après-midi. Vincent descend l’escalier, ouvre la porte. Voyant les policiers lui indiquant qu’ils veulent parler à Vincent Reynouard, ce dernier décline une fausse identité, puis claque aussitôt la porte sur les policiers. La porte ne s’ouvrant pas de l’extérieur, cela laisse le temps à Vincent de remonter en toute hâte à son appartement, et même de téléphoner à 15h44 à un proche collaborateur, certainement pour le prévenir de la situation et peut-être l’appeler à l’aide. Las, ce dernier, qui est dans le train, n’entend pas l’appel. Vincent ne laisse pas de message vocal. Il n’a pas le temps. Il se saisit rapidement, semble-t-il, de l’argent liquide dont il dispose grâce à ses cours particuliers, laisse tout sur place (son téléphone, ses papiers d’identité, son permis de conduire, ses ordinateurs portables, ne prend pas de change). Entendant les policiers qui ont finalement réussi à ouvrir la porte d’entrée grimper quatre à quatre les marches d’escalier jusqu’au deuxième étage, il a tout juste le temps de fuir par la cour intérieure du petit immeuble qui donne sur une sortie à l’arrière du bâtiment de sorte qu’il a pu semer ses poursuivants. 

Une demi-heure plus tard à peine, l’ami s’apercevant que Vincent Reynouard l’a appelé, son numéro s’étant inscrit sur son portable en appel entrant, lui téléphone aussitôt. Cinq fois de suite. Les quatre premières fois, l’appel sonne dans le vide. Ce qui est logique puisque le téléphone a été laissé à l’appartement. Mais la cinquième fois, l’appel est rejeté. Manuellement. A cet instant-là, il y a donc quelqu’un à l’appartement. Qui ? Selon toute vraisemblance, la police qui était possiblement encore sur les lieux à ce moment-là. Mais pourquoi alors ne pas avoir répondu à l’appel ? C’est étonnant de la part de policiers qui poursuivent un fugitif et qui habituellement ne négligent aucune piste pour obtenir des renseignements, et surtout pas un appel téléphonique qui peut s’avérer déterminant. Plus étonnant encore, la police n’a rien pris dans l’appartement de Vincent. Ni les ordinateurs, ni le téléphone, ni les archives, ni les pièces d’identité. Tout a, semble-t-il, été laissé intact. Ce n’est pas là non plus dans les habitudes de la police de ne pas saisir les éventuelles pièces à conviction, de ne pas procéder à des fouilles méticuleuses du logement de la personne que l’on recherche, de ne pas saisir le matériel informatique ni le téléphone qui peuvent parfois donner de précieux renseignements.

ON A LE SENTIMENT qu’il y a des éléments manquants au puzzle. Quelque chose cloche dès le départ, suscite un malaise, légitime toutes les suspicions, autorise toutes les hypothèses. Est-on sûr d’abord qu’il s’agissait d’Interpol ? C’est en tout cas ce qu’a déclaré la propriétaire de l’appartement, répétant ce que lui avaient dit les (vrais ou faux) policiers britanniques. C’est ce qu’affirmait également Sarah Cattan dans son très long article du 3 novembre pour Tribune juive. Mais, quelques jours après, ce n’était déjà plus tout à fait la même version. Le compte Twitter intitulé Jugé coupable (qui est animé par le collectif anonyme BTA : Balance ton antisémite) indiquait soudainement que « Vincent Reynouard n’a pas de notice rouge d’Interpol », contrairement par exemple à Boris Le Lay exilé au Japon depuis 2014, ce qui laissait entendre que ce n’est pas forcément Interpol qui a sonné le 25 octobre au bas de l’appartement loué par le militant révisionniste dans le Grand Londres. 

Mais si ce n’est pas Interpol, qui cela peut-il bien être ? La police britannique ? Peut-être, mais agissant à la demande de qui ? Dans quel cadre ? Sur quelle base légale ? Certes, à ce jour, Vincent Reynouard a été condamné en tout depuis son exil en Angleterre à 29 mois de prison ferme par des juridictions françaises pour avoir contrevenu à la loi Rocard-Fabius-Gayssot. Mais il n’y a pas actuellement d’équivalent de cette législation anti-révisionniste au Royaume-Uni. Comment peut-on donc motiver légalement une demande d’extradition ? Certes, comme le disait feu le professeur Robert Faurisson, « quand il s’agit de lutte contre le révisionnisme, il n’y a ni foi, ni loi, ni droit. Tout est permis. » La chasse au révisionniste est ouverte toute l’année, n’importe où, n’importe quand, n’importe comment. Au reste, les anonymes analphabètes et haineux de BTA ne se vantent-ils pas d’être des « chasseurs d’antisémites » ? Et manifestement leur chasse n’est pas réglementée. Elle n’est pas limitée à certains horaires et à une ou deux saisons dans l’année. Elle est permanente, sauvage et brutale, s’exerce de nuit comme de jour, ne s’encombre pas de respect des conventions, de la morale, de la probité et de la vérité. 

IL EST SOMME TOUTE très facile à quelqu’un de déterminé de se faire passer pour un policier sans l’être aucunement. Vincent Reynouard avait raconté en vidéo comment, il y a cinq ans environ, alors qu’il était déjà en Angleterre, deux hommes étaient venus intimider une personne de son entourage immédiat restée en France, comment ils l’avaient suivie la journée en voiture, puis comment ils l’avaient attendue devant la porte de son appartement, puis, à son arrivée dans le couloir, comment il l’avait forcée à leur ouvrir la porte et à leur communiquer sous la menace les coordonnées téléphoniques et l’adresse exacte du domicile de Vincent au Royaume-Uni. Et manifestement, ce soir-là, ce n’était pas la police. Les deux hommes n’ont d’ailleurs pas eu la politesse de se présenter ni de décliner leur identité. 

Plus étrange encore, Vincent avait raconté comment, une nuit, il y a un peu plus d’un an, des inconnus s’étaient introduits chez lui pendant son sommeil, au précédent domicile qu’il occupait près de Londres, et avaient, semble-t-il, fouillé dans ses affaires, ses archives, ses documents, comme s’ils recherchaient absolument quelque chose de précis, d’important, et étaient repartis. Il s’en était aperçu car il avait soigneusement fermé la porte avec un verrou la veille au soir, avant de se coucher, il s’en souvenait fort bien, or, la porte était ouverte au petit matin à son réveil ! 

On peut donc tout imaginer dans l’affaire présente, et plus le temps s’écoule, plus le silence devient assourdissant. Chaque jour qui passe nourrit le doute, accroît l’angoisse. Car si ce n’est ni Interpol, ni la police britannique qui a sonné chez lui ce jour-là, qui cela pouvait-il bien être ? Mais qui ? Serait-ce le fameux “qui” de Claude Posternak apostrophant le général Delawarde le 18 juin dernier sur CNews ? 

AU MOMENT OÙ il est parti en courant vers son destin le lundi 25 octobre vers 16 h. heure de Londres (17 h. heure de Paris), pour peut-être ne plus jamais réapparaître, Vincent mettait la dernière main à une étude approfondie et actualisée sur le drame d’Oradour-sur-Glane. Il s’apprêtait à me l’envoyer par courrier électronique comme mémoire en défense dans le cadre du procès qui m’était intenté deux jours plus tard, le 27 octobre, à la suite de la publication dans RIVAROL du 2 septembre 2020 d’un long article de deux pleines pages sur le tag inscrit sur le centre de la mémoire d’Oradour et sur l’hystérie que ce graffiti réalisé nuitamment, du 20 au 21 août 2020, avait suscitée dans la classe politico-médiatique. Vincent souhaitait en faire un livre détaillé avec force illustrations, un ouvrage sur le point d’être achevé dont il était heureux et fier et qu’il comptait absolument éditer et proposer à la vente avant Noël. Il avait, me confiait-il, fait des découvertes importantes, sinon sensationnelles, dont il était impatient et excité de faire connaître la teneur à ses lecteurs et qui, selon lui, étaient de nature à éclairer d’une lumière nouvelle toute cette ténébreuse affaire. Ce document ne m’a finalement jamais été communiqué, pas même par un intermédiaire ou au moyen de telle ou telle astuce, de tel ou tel artifice, de telle ou telle ruse dont Vincent n’est pourtant pas avare. 

Tout cela décidément ne lui ressemble pas, lui qui, travailleur acharné, et ne manquant jamais à ses promesses, a toujours fait l’impossible, remué ciel et terre, pour diffuser, publier, transmettre ses études, ses travaux, ses découvertes, ses intuitions, ses raisonnements, ses argumentaires par écrit et par vidéos. De manière tout aussi inexplicable, il n’a pas non plus prévenu, ni fait prévenir par un tiers, la grosse vingtaine d’élèves qu’il avait jusque-là en cours particuliers et qui se sont retrouvés du jour au lendemain sans leur professeur, et sans aucune nouvelle de lui, alors que les dates avaient été prises, les cours programmés, les rendez-vous confirmés. Non, décidément, cela ne lui ressemble pas. Certes, on conçoit parfaitement que les premiers jours d’une cavale, l’on pare au plus pressé et que la priorité soit de se cacher, de survivre et que l’on ne donne pas immédiatement de ses nouvelles. Peut-être ce silence prolongé s’explique-t-il seulement par sa prudence, sa crainte d’être repéré et appréhendé, un simple principe de précaution. Si l’on veut cultiver l’optimisme, c’est ce dont il faut essayer de se persuader. Mais, outre que cela n’est guère dans les habitudes de Vincent, et ne correspond nullement jusque-là à son mode opératoire, voilà maintenant un mois entier qu’il a disparu dans la nature sans laisser aucune trace, sans transmettre le moindre message, de manière directe ou indirecte, franche ou subliminale, de nature à rassurer sa famille, ses amis, ses proches, ses relations, sans donner le moindre signe de vie. Voilà qui nous plonge assurément dans un abîme de perplexité voire d’angoisse. Il est des silences qui, lorsqu’ils se prolongent, sont encore moins rassurants que le cliquetis des clés fermant à double tour la cellule d’un infortuné prisonnier.  […]"

Notre réponse à Fabrice "Jérôme Bourbon"

Angoissé, opprimé, tu peux effectivement envisager le pire. Rester sans donner signe de vie ne fait pas parti des habitudes de Vincent Reynouard. Parti sans papier et avec ses quelques sous, Reynouard ne peut pas aller bien loin. Peut être le retrouveras tu mort sous un pont, décomposé au fond d'une cave ? Avec Vincent tout est possible. 

Le temps est une lime qui travaille sans bruit et il joue en notre faveur. 
L'affaire Reynouard est désormais entre les mains de cellules compétentes...
Alors cher Fabrice à qui le tour maintenant ? 

BTA, des amis qui ne t'oublient pas .

Ps: Nous avons confié ton dossier aux équipes en charge de Vincent Reynouard. Avec un peu de chance vous pourriez partager la même cellule. 
LA BISE.


samedi 13 novembre 2021

Gabriel Attal victime d'antisémitisme et homophobie

Avec Jérôme Bourbon rien y fait. Ni ses démêlés avec la justice, ni les gifles en viennent à bout. Et oui, mardi 14 novembre, Jérôme Bourbon, dont les qualités n'ont pas changé en deux ans, s'est à nouveau fait taper dessus.

Ce jour-là, le militant d'extrême droite s’est vu "sinon mort, au moins esquinté". Il pense que l’agresseur "au physique moyen-oriental" était un proche de la Ligue de défense juive.    Spéculation  : Jérôme Bourbon, qui tient régulièrement des propos antisémites, a plein d'autres ennemis.                                                                                                                                                   Alors qu'il récupérait son courrier au rez-de-chaussée d'un immeuble du quartier chinois de Paris, il s'est pris un coup dans le nez.                                                                                                               "La mâchoire, ça aurait été plus embêtant. Ça a saigné de façon spectaculaire, mais ce n'est pas grave."                                                                                                                                                      Cette fois, c'est le groupe sectaire qui abrite le girls band "Les Brigandes" -- rencontrée par Rue89 il y a un an -- qui est responsable.                                                                                                             Les Brigandes est un groupe de musique composé de jeunes femmes présentables et adoubées par l'extrême droite parce qu'elles chantent le grand remplacement, la perte d’identité, la bien-pensance.                                                                                                                                                   Elles vivent dans la montagne noire, près de Béziers, à l'intérieur d'une communauté dirigée par un gourou sexagénaire compositeur qui s'appelle Joël Labruyère. On a beaucoup parlé d'elles en 2016 A l'époque, quand on l'avait interrogé sur cette "petite tape", il préférait parler de "méga gifle"."Je ne suis pas un bagarreur. Savoir se battre est un plus, c’est évident, mais il y a d’autres qualités pour un homme, comme la fidélité à sa femme."

Revenons à notre cher patron de Rivarol qui déclare accompagné de son complice au rire nié Florian Rouanet:

"Je voyais l'autre jours à la télévision le porte parole du gouvernement Gabriel Attal, qui est à la fois juif et homosexuel, ne rayez pas la case inutile il n'y en a pas. C'est une fonction qui est cumulative, il n'y a plus de cumul des mandats, on peut cumuler ses fonctions encore ... même si la seule crainte que l'on doit avoir c'est la crainte de dieu et non pas la crainte des juifs (ricanements)... les peurs du judaïsme, du dogme shoatique... c'est pas du tout un bon signe... si c'est quelqu'un qui récite BFM télé, laissons lui réciter son cathéchisme juif...On a réellement à faire à un état pédérastique, un état LGBTIST, et aussi shoatique, shoatisme...On est un peu comme les palestiniens qui faisons face aux chars israéliens et la c'est le char de la vaccinations, le char shoatique, le char du métissage, le char Lgbtist..."

Jérôme Bourbon ne cessera jamais. Sa judéophobie n'est donc pas son seul vice. Jérôme cumule Antisémitisme et Homophobie, et rien ne semble l'arrêter.... A moins que BTA s'en mêle?

Cette vidéo a été transmise à qui de droit et ces propos ne resterons pas impunis .

BTA


mardi 9 novembre 2021

Vincent Reynouard porté disparu !

PANIQUE CHEZ RIVAROL...

Le 25 octobre dernier la police anglaise se présentait au domicile de Vincent Reynouard à Footscray Road suite aux différents éléments que nous avons pu leur fournir . Vincent Reynouard  était enfin localisé . Un long travail de recherche et d'investigation nous menait jusqu'à lui . 

Il y a deux mois environ, nous contactions Reynouard via son numéro de téléphone laissé sur un site de petite annonce francophone 


 Nous désirions donner des cours de Mathématique à notre jeune fille ... le piège était en place ...... Vincent Reynouard était localisé. Il ne nous restait qu'à prévenir les autorités.....

Suite à notre article,Vincent Reynouard recherché par Interpol" du 31octobre https://www.balancetonantisemite.com/2021/10/vincent-reynouard-recherche-par-interpol.html

le 3 novembre, Tribune juive diffusait un long article intitulé " le militant négationniste Vincent Reynouard en fuite et recherché par Interpol ". Ce qui créa une véritable panique au sein de la fachosphère

Jérôme Bourbon devant un tel"acharnement de cette communauté" ne pouvait rester muet . Dans l'édition de son TORCHON ANTISEMITE "Rivarol" qui sortira mercredi 10 novembre ( malheureusement toujours en kiosque), ce dernier nous raconte la cavale de son ami Vincent Reynouard . Attention prenez vos pop corns.....


" Le 9 avril 2021, on s’en souvient, Le Monde publiait un article intitulé « Comment les enquêteurs français traquent bourreaux et criminels de guerre » et qui était consacré à l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre, lequel mène des investigations au long cours. Après avoir parlé de sa dernière prise, un financier présumé du massacre des Tutsi au Rwanda, interpellé à Asnières en 2020, l’article évoquait, au détour d’une ligne, le cas de Vincent Reynouard. Quel crime contre l’humanité le militant révisionniste avait-il commis ? Eh bien voici : « L’Office, expliquait l’article du Monde, s’est enrichi récemment d’une autre mission. Confrontée à la prolifération des violations de cimetières juifs en Alsace, la direction de la gendarmerie a décidé de créer, en 2019, une petite cellule dédiée aux crimes de haine. Face au nombre des dossiers, elle est devenue dès août 2020, une division à part entière, forte de sept personnes. « Très longtemps, le mobile haineux n’était pas jugé déterminant dans le passage à l’acte, constate la lieutenante-colonelle Aurélie, 39 ans, cheffe de la division. Des tags nazis étaient traités comme des dégradations sans prendre en compte le contenu même du message. Il était juste considéré après coup comme une circonstance aggravante. Or, ce mobile est souvent central dans l’enquête. Il nécessite une sensibilité particulière, une prise de conscience du même ordre que pour les violences faites aux femmes. » (sic !) L’idée d’une continuité entre un internaute proférant des menaces de mort et un criminel de guerre s’est imposée. La division traite des infractions de droit commun en raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race, une religion déterminée ou en raison de son orientation sexuelle. A compétence nationale, elle assure également son concours à des sections de recherche locales de la gendarmerie ou de la police. Elle peut être saisie par tous les parquets de France, mais travaille particulièrement avec le pôle parisien spécialisé dans la lutte contre la haine en ligne. Elle échange également avec les pays étrangers. « On ne peut plus penser franco-français quand les mouvements sont, eux, internationaux », justifie sa patronne, qui rappelle les camps d’entraînement de survivalistes français organisés en Hongrie ou en Ukraine. La division travaille ainsi sur les tags négationnistes badigeonnés en août 2020 sur le site d’Oradour. Elle tente d’obtenir l’extradition du Royaume-Uni du Français Vincent Reynouard, qui a pris la fuite après sa condamnation en novembre 2020 à quatre mois de prison pour négation de la Shoah (NDLR : c’est là une erreur du rédacteur. Vincent Reynouard est en effet au Royaume-Uni depuis le 16 juin 2015). Elle a participé à la condamnation d’un Allemand qui avait érigé sur sa propriété en Moselle une stèle à la gloire d’une division SS suspectée du massacre de Maillé, en Indre-et-Loire, le 25 août 1944. » 

RAPPELONS QUE, dans l’affaire Cassandre Fristot, le Parquet de Metz avait fait appel très officiellement à cette brigade de répression des crimes contre l’humanité pour la simple pancarte en carton portée le 7 août dernier par la jeune enseignante dans une manifestation contre la tyrannie sanitaire. On le voit, la réalité dépasse la fiction. Et en effet cet office spécialisé a, semble-t-il, fait preuve de zèle dans le dossier Reynouard puisqu’en effet, d’après nos informations dont nous sommes absolument sûrs de la véracité, des policiers britanniques et d’Interpol ont sonné le lundi 25 octobre vers 16 h. (heure de Londres, 17 h. heure de Paris) en bas de l’appartement qu’occupait Vincent Reynouard afin de l’appréhender et probablement d’engager contre lui une procédure d’extradition vers la France où il aurait dû purger 23 mois de prison ferme, sans compter d’éventuelles autres condamnations à venir puisqu’il existe encore diverses procédures en cours. "

IMAGINEZ DEUX MINUTES LA SCENE !!!!
Toujours, suivant les dires de Jérôme Bourbon:
"Chose incroyable, Vincent qui est très agile, habile et sportif (il fait régulièrement des kilomètres en vélo pour aller donner, sous une fausse identité, ses cours de mathématiques et de physique à tous ceux qui le lui demandent, y compris, ce qui est cocasse, des familles juives) a ouvert la porte aux policiers, et quand ceux-ci lui ont dit qu’ils venaient chercher Vincent Reynouard, ce dernier, après avoir décliné une fausse identité, s’est mis à courir de toutes ses forces, comme Forrest Gump, mais un Forrest ayant une cervelle, et a réussi par miracle à leur échapper en se cachant. Depuis, il est dans la nature et nous n’avons pas de ses nouvelles, si ce n’est qu’à notre connaissance, à l’heure où nous écrivons ces lignes, il semble toujours être en liberté. Une liberté évidemment toute relative puisqu’il est traqué comme une bête fauve. A l’instar du fugitif que le shérif poursuit et veut absolument retrouver, mort ou vif. C’est dire à quel point la répression s’aggrave et qu’elle est désormais mondiale. 
Et en effet cet office spécialisé a, semble-t-il, fait preuve de zèle dans le dossier Reynouard puisqu’en effet, d’après nos informations dont nous sommes absolument sûrs de la véracité, des policiers britanniques et d’Interpol ont sonné le lundi 25 octobre vers 16 h. (heure de Londres, 17 h. heure de Paris) en bas de l’appartement qu’occupait Vincent Reynouard afin de l’appréhender et probablement d’engager contre lui une procédure d’extradition vers la France où il aurait dû purger 23 mois de prison ferme, sans compter d’éventuelles autres condamnations à venir puisqu’il existe encore diverses procédures en cours. 
Chose incroyable, Vincent qui est très agile, habile et sportif (il fait régulièrement des kilomètres en vélo pour aller donner, sous une fausse identité, ses cours de mathématiques et de physique à tous ceux qui le lui demandent, y compris, ce qui est cocasse, des familles juives) a ouvert la porte aux policiers, et quand ceux-ci lui ont dit qu’ils venaient chercher Vincent Reynouard, ce dernier, après avoir décliné une fausse identité, s’est mis à courir de toutes ses forces, comme Forrest Gump, mais un Forrest ayant une cervelle, et a réussi par miracle à leur échapper en se cachant. Depuis, il est dans la nature et nous n’avons pas de ses nouvelles, si ce n’est qu’à notre connaissance, à l’heure où nous écrivons ces lignes, il semble toujours être en liberté."

Pour l'heure Reynouard est effectivement toujours en cavale ou peut être "tout simplement dans sa cave....
Pour 
Notre réponse au patron de RIVAROL
Nous ne retiendrons qu'une seule chose mon cher Fabrice(Bourbon), la peur a changé de camps. Tu t'inquiètes, tu me diras il y a de quoi . Grâce à nous tu as maintenant toutes les associations aux fesses. Fais comme Reynouard, fais du sport, à moins que tu sois près à t'assoir sur tes privilèges afin d'assumer tes idées, tu pourras ainsi pleurer et t'ériger en "martyr"... 

Comme pour Reynouard, mon cher Fabrice nous tiendrons notre parole. 
La Licra, Le Bnvca, J 'Accuse, L'OJE, La Dilcrha, L'OJF aussi.

LA BISE. BTA







vendredi 5 novembre 2021

Jérôme Bourbon: "Une perte de 100000 euros pour Rivarol"

Le fric, Les Juifs, Rivarol menacé de se voir retirer l'agrément de la CPPAP, Zemmour ,Ses condamnations...

Bourbon se confie dans une vidéo teintée comme à son habitude de sales propos ! :

"C'est toujours la question juive, c'est toujours ça qui divise...à la télévision il n'y a que des juifs...voilà la liberté qui est laissée aux goyims...et toute l'extrême droite est réduite à soutenir un juif...et c'est là que l'on voit vraiment que 1945 a été l'effondrement de la France et de l'Europe ..."

Voilà ce que déclare le rédacteur du journal antisémite RIVAROL .

La perte de l'agrément de la CPPAP serait une perte énorme pour le torchon anti-juif Rivarol. Nous sommes de plus en plus nombreux à demander la fermeture de ce dernier depuis des années . Malgré de nombreuses condamnations, Jérôme Bourbon persiste et signe !

Nous exigeons la fermeture de ce journal antisémite et négationniste véhiculant l' idéologie de nos heures les plus sombres .

Concernant cette vidéo https://odysee.com/@RIVAROL:6/43e-entretien-2021-06-12:a,

une nouvelle plainte sera rajoutée à son dossier.
BTA






jeudi 28 octobre 2021

Rivarol sur la sellette et Jérôme Bourbon en prison ...

BTA et ses amis...


Sleeping Giants part en croisade contre les aides à la presse touchées par le journal antisémite «Rivarol»

"Dans une campagne lancée mercredi, les activistes s’interrogent sur le fait que l’hebdomadaire d’extrême droite bénéficie de subventions indirectes de l’Etat.

«L’indignité a assez duré.» Les activistes des Sleeping Giants, des anonymes qui luttent contre le financement par la publicité des médias ou émissions qu’ils estiment prôner la haine, ont lancé mercredi une campagne destinée à interpeller la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP). En cause : Rivarol est reconnu comme «publication d’information politique et générale» par ladite commission, qui dépend du ministère de la Culture. Ce qui lui ouvre droit à des subventions indirectes telles qu’un taux de TVA réduit ou des tarifs postaux préférentiels notamment. «Inacceptable», dénoncent les activistes.

«Rivarol ce n’est pas un journal, c’est un torchon antisémite multi-condamné», rappelle Rachel (1) des Sleeping Giants, contactée par Libération. Et pourtant, l’hebdomadaire fondé par un pétainiste est donc bien reconnu par les services de l’Etat comme un titre de presse au même titre que Libé, le Figaro, le Monde et bien d’autres. Plus précisément comme une publication «d’information politique et générale», ce qui est défini notamment comme «relative aux rapports entre les Etats, au fonctionnement des institutions juridiques, ainsi qu’à tous les problèmes d’ordre social, moral ou administratif qui intéressent la vie de la cité».

«Critères de refus»

Au rang des avantages que confère ce statut figurent donc un taux de TVA «super-réduit» de 2,1 %, à des tarifs postaux préférentiels pour la distribution des numéros aux abonnés et permet d’être éligible à des conditions de distribution privilégiées dans les réseaux de messagerie de presse. «Enfin, les contribuables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur leur premier abonnement annuel à un titre de presse d’information politique et générale», précise le site de la CPPAP. Et de joindre la liste des titres concernés où figure bien Rivarol.

«La CPPAP, dans son propre règlement, reconnaît explicitement comme critères de refus ou d’exclusion aux avantages fiscaux les publications négationnistes, incitant à la haine, à la xénophobie et celles portant atteinte à la dignité de la personne humaine», souligne Sandra Muller rédactrice en chef de la Lettre de l’audiovisuel qui dédie, mercredi, un article à l’action des Sleeping Giants.

Apologie du IIIe Reich

Le titre est pourtant connu pour son négationnisme crasse ou pour faire l’apologie du IIIe Reich. Antisémite au dernier degré, Rivarol prend pour cible à longueur de colonne les juifs. Dernier exemple en date, une pleine page dans le numéro du 13 octobre tentant de réhabiliter le dirigeant nazi Adolf Eichmann, en charge de la logistique de l’Holocauste. Le journal et son directeur de la publication, Jérôme Bourbon, cumulent les condamnations pour «incitation à la haine raciale», «diffamation» et «contestation de crime contre l’humanité».

Mercredi, Jérôme Bourbon et Rivarol comparaissaient également devant la 17e chambre du tribunal judiciaire de Paris pour deux nouvelles affaires. La première concerne des faits de «négation de crime de guerre» : le journal minimisait en septembre des tags négationnistes découverts à Oradour-sur-Glane quelques jours plus tôt. La seconde vise une vidéo de Jérôme Bourbon intitulée «Hervé Ryssen en prison : la liberté d’expression à géométrie variable», en défense de l’antisémite obsessionnel incarcéré pour ses multiples provocations à la haine raciale." https://www.balancetonantisemite.com/2021/05/jerome-bourbon-dans-le-viseur-de.html 



Nous remercions l'équipe de Sleeping Giants pour son engagement . Pas de répis pour les marchands de haine .

BTA

PS: Fabrice, nous ne t'oublions pas ...


mardi 26 octobre 2021

Première mi-temps: Jérôme Bourbon coulé par BTA .

Jérôme Bourbon se présentait aujourd'hui devant la 17ème Chambre du Tribunal Correctionnel de Paris . Le parquet vient a requérir une peine de 6 mois fermes à son encontre. Délibéré pour le 12 décembre . Nous tenons à féliciter les avocats de l'@Association_OJE .

Affaire à suivre 

BTA

.

dimanche 15 août 2021

DOIT ON SUBVENTIONNER LA HAINE ?

Nous vous présentons l'"ACTU AU DIAPASSON ", le rendez vous des antisémites et conspirationnistes en tous genres .  Emmanuel Desgranges y incite  une nouvelle fois à la haine du juif et à l'insurection ...


L'invité du jours, Jérôme Bourbon directeur du torchon "Rivarol".
Dans la vidéo ci-jointe diffusée le 10 juillet sur le site le "Réveil des moutons"


Jérôme Bourbon inquiété par plusieurs procès avenir, vient nous faire la pleurniche .
L'objet de ces plaintes  portées par nos soins, des diffusions de videos antisémites, une concernant l'incarcération d'Hervé Ryssen et une autre concernant un "best off " de ses pires discours, ainsi qu'un article publié sur son torchon "Rivarol" concernant les tags d'Oradour-sur-Glane . 
Comme vous pouvez le constater dans la vidéo au-dessus cela ne semble pas réfréner sa haine 
anti-juive ! Il y déclare :" C'est la synagogue qui domine ...la France et l'occident, le monde entier ça va devenir une Cisjordanie ou bande de Gaza, une prison à ciel ouvert...les enfants ont leur apprend les théories du genre, la religion de la Shoah ! ...C'est cashérisé !....Le fait que la France, l'Europe ai perdu la dernière guerre en 1945..."
Nous n'en écrirons pas plus . Nous demandons la fermeture du site "Le réveil des moutons ", ainsi que la fermeture des différents comptes qui peuvent y être associés :

Rumble : 

https://vk.com/id593522402

Il est à noter que ses deux antisémites notoires exercent le commerce de la haine sans trop se voir inquiété . Il serait souhaitable que la brigade financière s'occupe de ce genre de marchands .

En ce qui concerne cette dernière vidéo, deux nouvelles plaintes seront déposées . L'une pour antisémitisme contre Jérôme Bourbon et une pour diffusion de propos encourageant à la haine pour Manu Desgranges . 

Rendez vous devant vos juges .

BTA FAIT LE JOB ET TIENS SES PROMESSES


Ps: Plus sur Emmanuel https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Manu%20Desgranges Desgranges: https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Manu%20Desgranges

Nous tenions à remercier Tristan Mendes France pour son engagement  dans ce combat à l'encontre de Manu Desgranges et de Jérome Bourbon .  #ENSEMBLEPLUSFORT


vendredi 25 juin 2021

Rassemblement anti-juifs ce week-end à Saint-Lubin-de-la-Haye !

L'anti-juif Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné en appel à trois ans d’emprisonnement, dont deux ferme, ainsi que 200 000 euros d’amende, pour avoir notamment détourné plus d’un million d’euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

La cour d’appel a confirmé mercredi le jugement qui avait été prononcé par le tribunal correctionnel en 2019, en précisant que cette peine serait aménagée – en détention à domicile avec un bracelet électronique, en placement extérieur ou semi-liberté. Et malgré cela,Le Bal des Antisémites aura bien lieu !


Toute l’extrême droite nazi réunie ce samedi 26 juin pour un rassemblement anti-juifs :" Le Bal des quenelles" animé par le gourou antisémite Dieudonné . Jérôme Bourbon, Hervé Ryssen, Stéphane Blet, Manu Desgranges... tous en course pour recevoir le trophée du plus grand Antisémite de l’année . 

Parmi les nominés nous trouvons Damien Tarel, qui gifla Emmanuel Macron lors de son déplacement dans la Drôme . Un catholique Traditionaliste comme son ami Jérôme Bourbon ou encore Yvan Benedetti affilié à l'église Saint Pie X et aux mouvements royalistes . Sur YouTube, Damien Tarel est  abonné à plusieurs chaînes d'extrême droite, comme celle d'Henry de Lesquen, condamné en 2018 pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité ; ou royalistes comme celle du Cercle Richelieu. Sa page Facebook indique qu'il "aime" celle du groupe Action Française Lyon, parmi d'autres des mêmes mouvances . 

Dieudonné déclarant à son sujet :"En tout cas il a été nominé au bal des quenelles...Quoi qu'il en soit , il est devenu un héro national...il aurait giflé une femme cela aurait été différent . Bon, Macron on sait pas très bien.."

On pourra y croiser le jeune boutonneux et opportuniste Manu Desgranges ainsi que son inséparable ami Stéphane Blet, le nouvel associé du gourou M'Bala Bala avec il compose quelques morceaux antisémites, comme celui-ci publiait sur son mur Vk : https://vk.com/video594303891_456239632  . 

Les juifs y sont qualifiés de RATS, ou de Serpent  de la haine ...( Concernant cette dernière vidéo, bien entendue une nouvelle plainte a été déposée)

Le Bal des Hypocrites 

Invité également, l'anti-juif, Hervé Ryssen, qui accusait dernièrement l'avocat d'Alain Soral, Damien Viguier d'avoir détourné entre 70 et 80 000 euros de dons via son compte lychee  . Suite à ces accusations Alain Soral lui répond violemment dans une courte vidéo, https://www.balancetonantisemite.com/2021/05/declaration-de-guerre-affaire-ryssen.html   et accuse Ryssen de ne plus avoir toute sa lucidité ...La guerre est donc déclarée . 


Pour en revenir à la présence du jeune et pathétique Manu Desgranges, qui comme Soral  relayait les références du compte Lychee d'Hervé Ryssen lors de sa détention, pour finalement lui tourner le dos, histoire de figurer dans les petits papiers de Soral et Viguier ...

Antisémitisme et opportunisme, des qualificatifs lui allant à merveille !  

Cet adolescent attardé de 29 ans devenu en quelques mois le point de rencontre incontournable de cette ultra-droite anti-juive . Il a su saisir sa chance malgré son manque de culture et son manque de pertinence . Bannis de Youtube, les Bourbon, Lesquen, Dieudonné, Stéphane Blet, Rémy Daillet... tous se donnent rendez vous sur sa chaîne antisémite et conspirationniste "Le Réveil des Moutons" . https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Manu%20Desgranges  

Plusieurs plaintes ont d'ailleurs été déposées à son encontre . 

Le Bal des Antisémites aura donc bien lieu demain  samedi 26 juin .  

Nous alertons les autorités sur les conséquences que représente un tel rassemblement .  

LA HAINE DU JUIF NE PASSERA PLUS !

BTA .