samedi 8 février 2020

RIVAROL EN SURSIS...

Rivarol l'ombre du Mal !

Rivarol, défense et illustration d’une langue de haine...
Pour qui veut comprendre ce qu’est l’antisémitisme idéologique et saisir en quoi consistent les arguments les plus hostiles à toutes formes de législation contre le racisme et l’antisémitisme, il peut être utile de lire l’éditorial de Jérôme Bourbon paru le 22 janvier 2020 dans l’hebdomadaire Rivarol, dont il est le directeur depuis 2010. La haine y est à la fois calculée, codée et explicite. Elle y apparaît également sous un jour paranoïaque, par la réclamation, à cor et à cri, du martyr, c’est-à-dire de la sanction par la loi… qui ne vient pas – ou pas assez.


Un lobby et des complots
C’est un texte qui offre à lire un antisémitisme « chimiquement pur », pour reprendre une expression employée il y a quelques mois par les signataires d’une tribune, au sujet du faussaire négationniste Robert Faurisson, « mort sans avoir jamais connu un seul jour de prison ». Sous prétexte d’attaquer la proposition de loi contre les contenus haineux sur Internet, dont la députée Laetita Avia est la rapporteure, Jérôme Bourbon dresse un tableau crépusculaire de la France. La proposition de loi en question lui apparaît précisément comme l’une de ces armes de destruction massive des libertés individuelles et de l’âme française. Il faut noter que la dénonciation des lois « liberticides » – comprendre ici les lois contre le racisme et l’antisémitisme – constitue un mantra de cette publication.
La définition d’un contenu haineux ? Elle tient en quelques mots : « c’est tout ce qui déplaît au lobby juif en général et à la LICRA et au CRIF en particulier. » Tel est le leitmotiv, depuis plusieurs décennies, de ceux qui s’évertuent à personnifier l’objet de leur haine et qui réactualisent finalement, à travers la puissance prêté à ces deux organisations – et à quelques autres –, le célèbre faux des Protocoles des Sages de Sion. Cette vision fantasmée d’entités qui contrôleraient le pouvoir et joueraient le rôle d’une police de la pensée – et dont on a pu constater, ces derniers temps, à quel point elle était partagée par une partie de l’extrême gauche – est tout simplement délirante. Elle relève du complotisme le plus élémentaire et rappelle, s’il en était besoin, qu’il constitue le principe le plus actif de l’antisémitisme.


« On ne pourra plus rien dire »
Pour bien comprendre ce que Jérôme Bourbon voit dans les « libertés » prétendument menacées, il faut se reporter à la lettre. Laetitia Avia, explique Bourbon, vise « les injures discriminatoires à raison de la race, de la religion, de l’ethnie, du sexe, de l’identité de genre, de l’orientation sexuelle, du handicap. » Un citoyen ayant la tête normalement faite devrait théoriquement opiner de celle-ci, tout au moins quant au principe simple de ne pas tolérer l’injure. Le directeur de Rivarol ne voit pas les choses ainsi et le fait savoir en ces termes : « Autrement dit on ne pourra plus rien dire sur les réseaux sociaux. » Il faut donc bien insister sur ce qui est affirmé ici : si l’on ne peut plus se livrer à des « injures discriminatoires », « on ne pourra plus rien dire ». La lecture pourrait s’arrêter là car, d’une certaine manière, tout est dit. Il vaut pourtant de la poursuivre pour mieux appréhender l’univers intellectuel/mental particulier du rédacteur et de son lectorat. Dans quel monde vivent en effet ceux qui souffrent de ne pouvoir laisser davantage libre cours aux « injures discriminatoires » ? Car ne plus rien dire, ajoute Bourbon, c’est par exemple ne plus pouvoir « faire siennes les positions de Robert Faurisson sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale », puisque le législateur a eu le malheur d’en faire un délit d’antisémitisme. Pensez… nier l’existence des chambres à gaz, de l’antisémitisme ! Les manigances juives n’ont vraiment aucune limite…


Source :
https://www.lemonde.fr/blog/antiracisme/2020/01/23/rivarol-defense-et-illustration-dune-langue-de-haine/

mercredi 5 février 2020

PAUVRE ZEMMOUR ...


JÉRÔME BOURBON  APPELLE À L’INSURRECTION !



Pour le patron du torchon de Rivarol, le conflit économique dans lequel se trouve la France serait du à l’influence du lobby juif et d’Israël dans les infrastructures de l’État et des Médias. 
Extrait de ses élucubrations nauséabondes :


Jérôme Bourbon comparaîtra devant les tribunaux courant Février . 
Sera-t-il également poursuivi pour incitation à l’insurrection et à la haine ? 😉
Suite au prochain épisode. 

BTA

mardi 4 février 2020

BALANCE TON ANTISÉMITE TIENT SES PROMESSES !


ARNAUD LARGENTIER , ALIAS "DAVID FRANCK", une de nos vielles connaissances ....
Appelé également Pouce Crotte par ses amis de la division nationaliste d'Honneur et Nation ..LOL


Horreur et Nazi serait plus adapté!
Petite vidéo du spécimen ci dessous :



Cet ancien membre du PNF , parti dont il a été chassé, arpente les rues de Nancy pour occuper son incroyable solitude .Mais l’histoire ne s’arrête pas là .

 

 

La Haine l’habite , et c’est sur les réseaux sociaux qu’il s’exerce quotidiennement. 
Il y menace , discrimine juifs , chinois .....



  

Dans un de ses posts , il indique la localisation de la Synagogue de Nancy ... en indiquant qu’ «elle se situe juste derrière chez moi ! »
Tout en indiquant dans le post suivant qu'elle se situe derrière chez lui !





Nous ne prenons pas à la légère les menaces proférés à l'encontre des différentes communautés .
Un signalement à donc été effectué .
Bien entendu des plaintes seront diligentées .

Ps : Te souviens tu de ta promesse Arnaud ?
Contrairement à toi , nous avons une parole , tu le constateras dans un avenir proche .

BTA


lundi 3 février 2020

Hervé Ryssen dépose plainte...

HERVÉ RYSSEN DÉPOSE PLAINTE . 


Dans la série "Ces Clowns d’Antisémites" voici le négationniste , négrophobe , homophobe ... Lalin s’insurgeant a l’ encontre d’Europe Israël suite à l’un de leurs articles (  L'antisémite Ryssen condamné pour avoir écrit "La communauté juive est l'ennemi dangereux à abattre, le tyran à renverser, le virus à éradiquer" | Europe Israël news )impliquant l’extrémiste d’ultra droite .
Ce multirécidiviste offusqué, froissé et fauché a décidé de poursuivre en justice le Média pour diffamation. Une façon comme une autre pour lui de subvenir à ses besoins ?? LOL 
Nous avions cru à une blague jusqu’à la vue de sa dernière mise en scène. 



Ps : Lalin ..... la bise . 
BTA .

samedi 1 février 2020

Marseille et ses extrémistes


Olivier Bianciotto et ses copines "White Power"

Stéphane Ravier soutenu par les militants de l'Action Française en 2014



Après une mise en scène d’invitation à l’allumage de Hanouca puis une présence discrète à la manifestation pour Sarah Halimi et quelques opérations de communication pour amadouer la communauté juive de Marseille afin de récupérer quelques voies pour les prochaines élections municipales … Voici que Stéphane Ravier refait appel aux pires antisémites et racistes Marseillais pour le soutenir.



« Stéphane Ravier est au sein du FN un des tenants de la  ligne dure, plus proche de celle de Jean-Marie que de celle de Marine, et qui n’hésite pas à utiliser les services de divers groupuscules d’extrême droite comme les Identitaires, les royalistes de l’Action française ou encore les nationaux-bolcheviques et autres anciens de troisième Voie tendance Malliarakis (ne pas confondre avec le groupuscule de Serge Ayoub). Une stratégie que résume bien un des proches de Ravier, Christophe Pietrucci, dans une interview au journal le Ravi : « On n’est pas d’accord sur tout mais on se retrouve sur l’essentiel 
». Sa proximité avec les militants du Mouvement Populaire pour une Nouvelle Aurore (MPNA) est en encore un exemple édifiant… »

L’histoire se répète aujourd’hui, Olivier Bianciotto, responsable local du Parti de la France dirigé par Thomas Joly, est de nouveau sollicité pour soutenir Stéphane Ravier dans sa course à la Mairie de Marseille.



Mais qui est Olivier Bianciotto ?

En 2014, Il fonde le MPNA, mouvement d’ultra-droite à l’origine de plusieurs actes racistes dans les rues de Marseille.

Il a été très proche de Logan Nisin, jeune militant d’ultra-droite plusieurs fois condamné pour des projets d’attaques contre des mosquées, des migrants ou des personnalités politiques.

Adepte et possesseur d’armes à feu.

Depuis  2015, il milite pour le Parti de la France dirigé par Thomas Joly.



Voici quelques unes de ses publications sur les réseaux sociaux :