Affichage des articles dont le libellé est Filali Dounia. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Filali Dounia. Afficher tous les articles

vendredi 7 janvier 2022

La France terre d'accueil pour les antisémites

Paris sur le point d’offrir “l’asile” à un couple d’antisémites



Dans la foulée d’un article publié par le journal Libération, des messages antisémites, anti-France et racistes ont refait surface, publiés pendant plusieurs années par le couple Filali qui, étonnamment, jouit de la complaisance coupable des autorités françaises.

L’Office français des réfugiés et des apatrides (OFPRA) a offert “l’asile” à un couple d’agitateurs dont les photos faisant une “quenelle”, sorte de salut nazi inversé, près d’une effigie de l’ancien président Barack Obama, a provoqué de vives réactions.

Un lanceur d’alerte américain  sur le réseau social Twitter, très choqué par ce comportement,  a exhumé les clichés du couple sulfureux où le geste de la  quenelle, qui consiste à tendre un bras vers le bas, tout en plaçant la main opposée sur l’épaule du bras tendu, un salut nazi inversé, est réitéré à  plusieurs reprises.

Le Gouvernement français, qui a esquissé en octobre 2021 au Sénat la vision que la France portera lors de sa présidence de l’Union Européenne (UE), afin de trouver un consensus autour du pacte sur l’asile et les migrations, n’a pas hésité à vouloir offrir un refuge à un couple coupable d’apologie de la haine, Dounia et Adnane Filali.

Dans un article très tendancieux, Le journal français Libération a transformé Dounia Filali en une youtubeuse qui enquêterait, soi-disant, sur la corruption et la répression au Maroc, sans vérification préalable digne d’un grand journal.

Contrairement à de précédentes allégations, elle et son mari ont déposé une demande d’asile en France, et non en Chine, où ils ne résident plus depuis juillet dernier, alors qu’ils avaient prétendu, auparavant, que « le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) leur avait octroyé l’asile politique en Chine.

Les sources de Barlamane.com avaient auparavant affirmé que rien ne corroborait que le couple ait eu le droit d’asile. “D’autant plus qu’un long et complexe processus de sélection correspond aux seuls et véritables réfugiés politiques. La preuve qui pèse sur le demandeur est cruciale”, a-t-on souligné. 

“Depuis quand accorde-t-on l’asile politique à des gens qui ont réussi à se faire délivrer des passeports en utilisant leurs véritables identités et ont pu passer allègrement les contrôles dans les aéroports marocains en présentant ces documents ?”, s’interrogent encore  avec force étonnement nos sources.

Plus grave encore, la célérité des services de l’Office Français de Protection des Réfugiés et  Apatrides (OFPRA), chargés d’examiner les demandes, lesquels ont enregistré 95 600 dossiers en 2020, interpelle à  plus d’un titre.

Seul un demandeur d’asile sur deux est hébergé le temps que son dossier soit étudié. Le Dispositif National d’Accueil (DNA) étant saturé.

Comment donc le couple Dounia et Adnane Filali a-t-il pu obtenir une autorisation expresse alors que le délai moyen d’examen des demandes devant l’OFPRA est passé par exemple de 161 jours en 2019 à 262 jours en 2020, en raison de la pandémie de la Covid-19?

La France n’a t’elle déjà pas suffisamment d’antisémites sur son territoire pour se permettre d’offrir à d’autres, bien plus radicaux encore, le statut de réfugié politique ?

i24News s’en mêle:

Sources

https://www.barlamane.com/fr/scandale-paris-offre-lasile-a-un-couple-dagitateurs-antisemites-marocains-fans-de-dieudonne/

https://www.liberation.fr/international/dounia-filali-une-youtubeuse-marocaine-face-au-roi-dans-larene-20220102_KLT6PWPEZBD7VD6T6EZIAUTFFM/


“On retiendra surtout l’admiration de ce couple pour la figure de l’humoriste plus que controversé Dieudonné : ils pratiquent volontiers sur des photographies la fameuse “quenelle” censée représenter un bras d’honneur au “système”. Les deux énergumènes désireux de recevoir l’asile politique dans notre pays ne font pas non plus mystère de leur admiration pour le Hezbollah libanais et l’armée iranienne. Ils disent ouvertement : “A mort le sionisme”. Pour le détail des preuves d’antisionisme et d’antisémitisme accumulées à leur encontre, nous renvoyons à la presse marocaine qui s’est fait un plaisir de renvoyer Libération à ses turpitudes nauséabondes.

Si l’État marocain tolère l’expression démocratique des partisans d’un islamisme rigoriste et conservateur (le Parti de la justice et du développement (PJD), titulaire du poste de chef du gouvernement de 2011 à 2021), il se refuse à cautionner les indignes provocations d’agents de l’étranger telles celles pratiquées dans les faits par le couple Filali. Il a bien raison.”

Affaire à suivre .

BTA

La France terre d'accueil pour les antisémites

Paris sur le point d’offrir “l’asile” à un couple d’antisémites



Dans la foulée d’un article publié par le journal Libération, des messages antisémites, anti-France et racistes ont refait surface, publiés pendant plusieurs années par le couple Filali qui, étonnamment, jouit de la complaisance coupable des autorités françaises.

L’Office français des réfugiés et des apatrides (OFPRA) a offert “l’asile” à un couple d’agitateurs dont les photos faisant une “quenelle”, sorte de salut nazi inversé, près d’une effigie de l’ancien président Barack Obama, a provoqué de vives réactions.

Un lanceur d’alerte américain  sur le réseau social Twitter, très choqué par ce comportement,  a exhumé les clichés du couple sulfureux où le geste de la  quenelle, qui consiste à tendre un bras vers le bas, tout en plaçant la main opposée sur l’épaule du bras tendu, un salut nazi inversé, est réitéré à  plusieurs reprises.

Le Gouvernement français, qui a esquissé en octobre 2021 au Sénat la vision que la France portera lors de sa présidence de l’Union Européenne (UE), afin de trouver un consensus autour du pacte sur l’asile et les migrations, n’a pas hésité à vouloir offrir un refuge à un couple coupable d’apologie de la haine, Dounia et Adnane Filali.

Dans un article très tendancieux, Le journal français Libération a transformé Dounia Filali en une youtubeuse qui enquêterait, soi-disant, sur la corruption et la répression au Maroc, sans vérification préalable digne d’un grand journal.

Contrairement à de précédentes allégations, elle et son mari ont déposé une demande d’asile en France, et non en Chine, où ils ne résident plus depuis juillet dernier, alors qu’ils avaient prétendu, auparavant, que « le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) leur avait octroyé l’asile politique en Chine.

Les sources de Barlamane.com avaient auparavant affirmé que rien ne corroborait que le couple ait eu le droit d’asile. “D’autant plus qu’un long et complexe processus de sélection correspond aux seuls et véritables réfugiés politiques. La preuve qui pèse sur le demandeur est cruciale”, a-t-on souligné. 

“Depuis quand accorde-t-on l’asile politique à des gens qui ont réussi à se faire délivrer des passeports en utilisant leurs véritables identités et ont pu passer allègrement les contrôles dans les aéroports marocains en présentant ces documents ?”, s’interrogent encore  avec force étonnement nos sources.

Plus grave encore, la célérité des services de l’Office Français de Protection des Réfugiés et  Apatrides (OFPRA), chargés d’examiner les demandes, lesquels ont enregistré 95 600 dossiers en 2020, interpelle à  plus d’un titre.

Seul un demandeur d’asile sur deux est hébergé le temps que son dossier soit étudié. Le Dispositif National d’Accueil (DNA) étant saturé.

Comment donc le couple Dounia et Adnane Filali a-t-il pu obtenir une autorisation expresse alors que le délai moyen d’examen des demandes devant l’OFPRA est passé par exemple de 161 jours en 2019 à 262 jours en 2020, en raison de la pandémie de la Covid-19?

La France n’a t’elle déjà pas suffisamment d’antisémites sur son territoire pour se permettre d’offrir à d’autres, bien plus radicaux encore, le statut de réfugié politique ?

i24News s’en mêle:

Sources

https://www.barlamane.com/fr/scandale-paris-offre-lasile-a-un-couple-dagitateurs-antisemites-marocains-fans-de-dieudonne/

https://www.liberation.fr/international/dounia-filali-une-youtubeuse-marocaine-face-au-roi-dans-larene-20220102_KLT6PWPEZBD7VD6T6EZIAUTFFM/


“On retiendra surtout l’admiration de ce couple pour la figure de l’humoriste plus que controversé Dieudonné : ils pratiquent volontiers sur des photographies la fameuse “quenelle” censée représenter un bras d’honneur au “système”. Les deux énergumènes désireux de recevoir l’asile politique dans notre pays ne font pas non plus mystère de leur admiration pour le Hezbollah libanais et l’armée iranienne. Ils disent ouvertement : “A mort le sionisme”. Pour le détail des preuves d’antisionisme et d’antisémitisme accumulées à leur encontre, nous renvoyons à la presse marocaine qui s’est fait un plaisir de renvoyer Libération à ses turpitudes nauséabondes.

Si l’État marocain tolère l’expression démocratique des partisans d’un islamisme rigoriste et conservateur (le Parti de la justice et du développement (PJD), titulaire du poste de chef du gouvernement de 2011 à 2021), il se refuse à cautionner les indignes provocations d’agents de l’étranger telles celles pratiquées dans les faits par le couple Filali. Il a bien raison.”

Affaire à suivre .

BTA