Affichage des articles dont le libellé est Philippe schleiter. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Philippe schleiter. Afficher tous les articles

jeudi 9 décembre 2021

LES SHLEITER ET LE NÉGATIONISME, UN AFFAIRE FAMILIALE

   L'homme qui veille sur les investitures pour le nouveau parti d'Eric Zemmour est une figure bien connue des réseaux d'extrême droite. 

Philippe Schleiter, consultant RH à la ville, n'a jamais rompu avec la tradition familiale négationniste de son oncle Robert Faurisson.

LES SHLEITER ET LE NÉGATIONISME, UNE AFFAIRE FAMILIALE 


Robert Faurisson bénéficiait du soutien actif et continu d'un entourage familial par ailleurs nettement engagé à l'extrême droite. Discrète mais constamment présente lors des procès Faurisson, sa sœur Yvonne Schleiter activiste de  l'extrême droite française et du monde négationniste, est sans aucun doute une femme au centre de l'internationale négationniste.  Elle jouait pour Robert Faurisson un rôle logistique essentiel, à la fois intermédiaire, traductrice et secrétaire. Elle animait par exemple une liste de diffusion sur Internet, « Bocage », qui relaie notamment les messages de Vincent Reynouard qu'elle accueille à sa sortie de prison et mène avec Jean Plantin la réédition des écrits faurissonniens dans les Écrits révisionnistes en 2004.

Philippe schleiter

Son premier fils, Philippe Schleiter (dit Philippe Christèleou Philippe Sevran, dit en 1999 refuser de condamner son oncle, au nom de la « liberté d'expression ». Il fut coordinateur national du Renouveau étudiant et membre du Front national, fut pressenti pour remplacer Samuel Maréchal à la tête du Front national de la jeunesse. Directeur des ventes de Durandal-Diffusion des éditeurs français indépendants — une SARL dont le seul actionnaire est Bruno Mégret, et le gérant Damien Bariller, candidat du MNR aux municipales de 2001 à Limay, dirigea le Mouvement national de la jeunesse et participa à la création de Polémia avec Jean-Yves Le Gallou.

Le Fachisme de passera pas ! Qui se ressemble, s'assemble.

BTA

LES SHLEITER ET LE NÉGATIONISME, UN AFFAIRE FAMILIALE

   L'homme qui veille sur les investitures pour le nouveau parti d'Eric Zemmour est une figure bien connue des réseaux d'extrême droite. 

Philippe Schleiter, consultant RH à la ville, n'a jamais rompu avec la tradition familiale négationniste de son oncle Robert Faurisson.

LES SHLEITER ET LE NÉGATIONISME, UNE AFFAIRE FAMILIALE 


Robert Faurisson bénéficiait du soutien actif et continu d'un entourage familial par ailleurs nettement engagé à l'extrême droite. Discrète mais constamment présente lors des procès Faurisson, sa sœur Yvonne Schleiter activiste de  l'extrême droite française et du monde négationniste, est sans aucun doute une femme au centre de l'internationale négationniste.  Elle jouait pour Robert Faurisson un rôle logistique essentiel, à la fois intermédiaire, traductrice et secrétaire. Elle animait par exemple une liste de diffusion sur Internet, « Bocage », qui relaie notamment les messages de Vincent Reynouard qu'elle accueille à sa sortie de prison et mène avec Jean Plantin la réédition des écrits faurissonniens dans les Écrits révisionnistes en 2004.

Philippe schleiter

Son premier fils, Philippe Schleiter (dit Philippe Christèleou Philippe Sevran, dit en 1999 refuser de condamner son oncle, au nom de la « liberté d'expression ». Il fut coordinateur national du Renouveau étudiant et membre du Front national, fut pressenti pour remplacer Samuel Maréchal à la tête du Front national de la jeunesse. Directeur des ventes de Durandal-Diffusion des éditeurs français indépendants — une SARL dont le seul actionnaire est Bruno Mégret, et le gérant Damien Bariller, candidat du MNR aux municipales de 2001 à Limay, dirigea le Mouvement national de la jeunesse et participa à la création de Polémia avec Jean-Yves Le Gallou.

Le Fachisme de passera pas ! Qui se ressemble, s'assemble.

BTA