Affichage des articles dont le libellé est Jérôme BOURBON (Rivarol). Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Jérôme BOURBON (Rivarol). Afficher tous les articles

samedi 6 janvier 2024

Rivarol et son retrait des distributeurs

BALANCE TON ANTISEMITE FAIT LE JOB.


Choqué par la vente de l’hebdomadaire antisémite et négationniste au rayon presse de Super U à Saint-Vit, un client a contacté L’Est Républicain. Le groupe U précise que la revue n’est plus censée être vendue dans ses magasins depuis septembre 2022 et invoque une erreur de livraison.

En faisant ses courses au Super U de Saint-Vit, Sébastien M. a été choqué de trouver au rayon presse de l’hypermarché le magazine Rivarol. L’hebdomadaire d’extrême droite est connu pour ses positions antisémites, homophobes, racistes et négationnistes. 

Son directeur, Jérôme Bourbon, a été condamné une quinzaine de fois pour provocation à la haine, contestation de crime contre l’humanité et injure raciste. Dans le numéro de janvier, Gérald Darmanin y est surnommé « Moussa ». Une pleine page est consacrée à Robert Brasillach, rédacteur en chef du journal antisémite Je suis partout, fusillé en 1945. « Franchement, ça fait tache. Ça m’embêterait qu’un jeune tombe sur une publication de cette nature. Neuf fois sur dix, ils n’ont aucune idée de ce que c’est », déplore Sébastien M., pointant le fait que d’autres enseignes l’ont retiré de leurs gondoles, comme Carrefour, Auchan ou Cultura.

Plus d’aides à la presse ni de statut IPG

Depuis mai 2022, les distributeurs ne sont en effet plus tenus de distribuer ce journal, qui ne bénéficie plus d’aides à la presse. En cause : une décision de la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) de le retirer de la liste des publications « d’information politique et générale » (IPG), considérant qu’il « présente un défaut d’intérêt général ». Les titres de cette liste sont les seuls, depuis 2019, à faire l’objet d’une obligation de distribution par les revendeurs. Rivarol a contesté cette décision en justice.

Une livraison « contrairement aux décisions prises »

A l'été 2022 les Sleeping Giants ainsi que Jugé Coupable et The Minister sur twitter avaient mis la pression sur les distributeurs, notamment Carrefour, en lançant une campagne en ligne pour qu’ils retirent Rivarol. D'autres associations comme la Licra, la Dilcrah, Stoppons Rivarol et Balance ton antisémite s'étaient elles aussi mobilisées depuis des mois. Avec succès.

Au-delà de Carrefour, d’autres enseignes avaient suivi. Dont Super U, théoriquement. « Le bureau national de la coopérative a acté le retrait de Rivarol de son offre de presse dans les magasins U en septembre 2022 », fait savoir le groupe, contacté par L’Est Républicain. « Ce rayon est fourni par un intermédiaire (messagerie de presse) qui alimente les magasins avec les publications. Dans le cas de Saint-Vit, le magasin a été livré d’exemplaires de Rivarol contrairement aux décisions prises. Le magasin a procédé au retrait des exemplaires présents dans son linéaire », indique U. Sébastien M. se dit satisfait de cette décision. « C’est un engagement citoyen de ne pas présenter ce torchon », estime-t-il.

source: Eléonore Tournier. L'Est Républicain.

BTA


jeudi 4 janvier 2024

SUPER U RETIRE LE JOURNAL ANTI-JUIF et HOMOPHOBE "RIVAROL" épisode 1


En faisant ses courses au Super U de Saint-Vit, Sébastien M. a été choqué de trouver au rayon presse de l'hypermarché le magazine Rivarol. L'hebdomadaire d'extrême droite est connu pour ses positions antisémites, homophobes, racistes et négationnistes.

Plus d'aides à la presse ni de statut IPG

Son directeur, Jérôme Bourbon, a été condamné une quinzaine de fois pour provocation à la haine, contestation de crime contre l'humanité et injure raciste. Dans le numéro de janvier, Gérald Darmanin y est surnommé « Moussa ».

Une pleine page est consacrée à Robert Brasillach, rédacteur en chef du journal antisémite Je suis partout, fusillé en 1945. « Franchement, ça fait tache. Ça m'embêterait qu'un jeune tombe sur une publication de cette nature. Neuf fois sur dix, ils n'ont aucune idée de ce que c'est », déplore Sébastien M., pointant le fait que d'autres enseignes l'ont retiré de leurs gondoles, comme Carrefour, Auchan ou Cultura.

Une livraison « contrairement aux décisions prises »

Depuis mai 2022, les distributeurs ne sont en effet plus tenus de distribuer ce journal, qui ne bénéficie plus d'aides à la presse. En cause : une décision de la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) de le retirer de la liste des publications «d'information politique et générale » (IPG), considérant qu'il «présente un défaut d'intérêt général .»

Les titres de cette liste sont les seuls, depuis 2019, à faire l'objet d'une obligation de distribution par les revendeurs. Rivarol a contesté cette décision en justice.

Au printemps 2022, un collectif militant, les Sleeping Giants, en « lutte contre le financement du discours de haine », avait mis la pression sur les distributeurs, notamment Carrefour, en lançant une campagne en ligne pour qu'ils retirent Rivarol. Avec succès. D'autres avaient suivi. Dont Super U, théoriquement. « Le bureau national de la coopérative a acté le retrait de Rivarol de son offre de presse dans les magasins U en septembre 2022 ,» fait savoir le groupe, contacté par L'Est Républicain. « Ce rayon est fourni par un intermédiaire (messagerie de presse) qui alimente les magasins avec les publications. Dans le cas de Saint-Vit, le magasin a été livré d'exemplaires de Rivarol contrairement aux décisions prises. Le magasin a procédé au retrait des exemplaires présents dans son linéaire ,» indique U. Sébastien M. se dit satisfait de cette décision. « C'est un engagement citoyen de ne pas présenter ce torchon ,» estime-t-il.


BTA

Plus sur Jérôme Bourbon: https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Jérôme%20Bourbon

jeudi 28 septembre 2023

Stoppons Rivarol ! Un proche de Jérôme Bourbon perquisitionné et placé en garde à vue

 
Nous apprenions le mardi 26 Septembre, la mise en garde à vue de Zied Ghazouani fondateur de la chaine antisémite "Radio Principe TV", Une perquisition de son domicile par la police judiciaire de Reims a été effectué. Son matériel informatique, ordinateurs et téléphones ont été réquisitionnés ainsi qu'à son épouse. 

Ci-dessous petit exemple de ses propos:

 
 
Ses propos d'incitation à la haine raciale, homophobes et ceux de ses invités lui sont reprochés. La "Dissidence" et tous ses acteurs y sont régulièrement invités, de Jérôme Bourbon à Christophe Chalençon ou encore Abdel Zahiri (https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Abdel%20Zahari).
 
C'est là qu'ils crachent leur venin.



Ce coup-ci, c'était à Jérôme Bourbon de venir faire son discours crasse aux côtés du même Zied et de ses amis : https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Zied%20GHAZOUANI

 

 
 
Suite à cette dernière un signalement avait été effectué. Nous ne savons pas à l'heure ou nous publions cet article, la suite de cette garde à vue. Remise en liberté ou incarcération...la réponse ne serait tarder.

Penchons nous maintenant sur le cas de Jérôme Bourbon, rédacteur du Torchon "Rivarol" et de ses derniers crachats antisémites et homophobes en date. En parcourant le dernier numéro de ce journal puant, notre regard se porte entre autre sur un article page 5 signé par un certain Jean Terrien, dont la plume ressemble étrangement à celle de Bourbon, mais aussi celle de Youssef Hindi... On dit ça on ne dit rien. A la dernière phrase, après avoir listé un grand nombre de Juifs, « dans cet échiquier, la France peut retrouver sa place à condition d’abattre au préalable ses ennemis. » ce n’est même plus le Juifs en général mais ça renvoie directement à toutes les personnes citées. Cette semaine Rivarol met en pratique le théoricien nazi Carl Smith : identifier et nommer l'ennemi de la France : Le juif.

 

 
Dans son Rivarol Bourbon vend un livre négationniste ignoble sur massacre d'Oradour par les Waffen-SS, et fait défendre Reynouard par Peter RUSHTON, un des pires néonazis anglais.

 
Dans tous les numéros de Rivarol, Jérôme Bourbon stigmatise également les personnes #LGBTQI...
 
 
 
Mr Gérard DARMANIN, Mr Emmanuel MACRON, nous demandons une nouvelle fois l'interdiction de distribution et de publication de cet hebdomadaire anti-républicain, antisémite et homophobe ainsi que la mise en détention de son rédacteur en chef multi-récidiviste. 
 
Cordialement, BTA
 
 

mardi 23 mai 2023

LE BAL DES FACHOS INTERDIT. Rivarol dans la tourmente.

 


Jérôme Bourbon contraint d'annuler son banquet Rivarolien prévu pour le 24 juin. Lui qui espérait gratté un peu d'oseille, à 60 euros la place....  🤣
La Complainte d'un antisémite en détresse:

"Interdiction de la réunion de l’Institut Iliade : cette fois, c’est sûr, nous sommes bien entrés en tyrannie !

AU FOU ! Après avoir interdit sept événements patriotiques, qui devaient avoir lieu dans la capitale les samedi 13 et dimanche 14 mai, la préfecture de police de Paris, appliquant strictement les consignes du ministre de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, qui exige l’interdiction préventive et systématique de toutes les manifestations et de tous les événements organisés par « l’extrême droite » et « l’ultra-droite », a récidivé le vendredi 19 mai en interdisant la réunion de l’Institut Iliade qui devait se tenir le dimanche 21 mai à Paris à l’occasion des 10 ans de la mort de l’écrivain et militant Dominique Venner (1935-2013). Il nous paraît utile de publier l’essentiel de cet arrêté pris le vendredi 19 mai, moins de 48 heures avant la tenue du colloque (qui n’a pu finalement avoir lieu), tant il est délirant et tant il démontre que nous sommes entrés de plain-pied, sans forcément nous en être immédiatement rendu compte sur le moment, depuis la crise covidesque, en tyrannie. Comme nous l’écrivions la semaine dernière, il ne s’agit plus désormais d’une simple répression mais d’une véritable oppression. On n’a pas suffisamment mesuré à quel point les atteintes inqualifiables et insupportables aux libertés fondamentales, sous des prétextes sanitaires divers, de 2020 à 2022, atteintes à la liberté de circulation, de réunion (y compris au sein du cercle familial), de manifestation, de culte, hélas totalement validées et confirmées à l’époque par la justice administrative, qui ne s’est pas grandie dans l’affaire, créaient un redoutable précédent qui déboucherait immanquablement, à court ou à moyen terme, sur un véritable goulag mental voire physique, sur la relégation sociologique voire la persécution ouverte de tous les opposants au régime, ou plus précisément de tous ceux dont le pouvoir a envie de se débarrasser.


Voici donc les attendus de cet arrêté interdisant ce colloque :

« Considérant, en premier lieu, que Dominique Venner, figure de l’extrême droite et auteur d’un manifeste Pour une critique positive, considéré comme l’un des ouvrages de référence d’une partie de l’ultra-droite des années 1960-70, a été condamné à 18 mois de prison pour appartenance à l’organisation de l’armée secrète (OAS), organisation terroriste clandestine proche de l’extrême droite créée le 11 février 1961 (incroyable : on reproche à un homme mort depuis dix ans son appartenance à l’OAS datant de plus de soixante ans. Ils ne savent plus quoi inventer à la Préfecture de police !) […] »

« Considérant, en deuxième lieu, que l’Institut Iliade considère que cette réunion ne constitue pas “un simple événement d’hommage” mais plutôt une “célébration à poursuivre les actions contre l’accélération du grand remplacement afro-maghrébin” ; que sur les réseaux sociaux, il appelle à la défense de la civilisation et à refuser le Grand Remplacement et indique sur son site Internet ne pas vouloir vénérer des cendres mais “allumer des feux” »

« Considérant, à cet égard, que certains des intervenants à cet hommage sont connus pour tenir de tels propos ; que, dès lors, il existe des risques sérieux pour que, à l’occasion de cet hommage, des propos incitant à la haine et à la discrimination envers un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée soient tenus, que de tels propos, constitutifs du délit puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende par l’article 32 de la loi du 29 juillet 1881 susvisée, sont de nature à mettre en cause la cohésion nationale et les principes consacrés par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. »

« Considérant, en troisième lieu, que cet hommage, dont l’annonce est relayée sur les réseaux sociaux, ne constitue pas un simple événement “privé”, mais constitue une réunion publique ouverte à des participants tant au niveau national qu’européen. »

« Considérant qu’il appartient à l’autorité de police compétente de prévenir les infractions à la loi pénale par des mesures adaptées, nécessaires et proportionnées ; qu’une mesure qui interdit la réunion organisée par l’Institut Iliade le dimanche 21 mai prochain, entre 15h00 et 19h00, au Pavillon Wagram, sis 47 avenue de Wagram — 75017 Paris et intitulée : « Dominique Venner. La Flamme se maintient » répond à ces objectifs. »

« Vu l’urgence,

Arrête :

Article 1er. La réunion organisée par l’Institut Iliade le dimanche 21 mai prochain, entre 15h00 et 19h00, au Pavillon Wagram, sis 47 avenue de Wagram 75017 Paris intitulée « Dominique Venner. La Flamme se maintient » est interdite.

Article 2. La préfète, directrice du cabinet, le directeur de l’ordre public et de la circulation et la directrice de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de police, notifié à M. François Bousquet, organisateur de la réunion, ou à son représentant et consultable sur le site de la préfecture de police.

Fait à Paris, le 19 mai 2023.

Laurent Nunez. »

DANS UN PREMIER TEMPS, on pourrait penser qu’il s’agit d’un sketch, d’un gag, tellement les considérations sont grotesques et outrées. Il faut se pincer pour y croire. Non, on ne rêve pas. Il s’agit bien d’un arrêté officiel pris par la Préfecture de police de Paris. Un colloque d’hommage à un écrivain décédé il y a dix ans, quoi qu’on puisse penser par ailleurs du penseur en question ou des orateurs qui étaient prévus, est interdit purement et simplement. Et comme le préfet a pris cette décision au dernier moment, les organisateurs n’ont eu que très peu de temps pour déposer un référé-liberté auprès du tribunal administratif de Paris qui n’avait pas rendu sa décision au moment où le colloque dominical devait commencer. La police a pris place massivement devant le lieu où devait se tenir cette réunion, dans le 17e arrondissement de Paris. Le colloque n’a donc pas eu lieu. Si les organisateurs ont décidé de saisir la justice administrative sur le fond et de déposer un recours en excès de pouvoir auprès du Conseil d’Etat contre la circulaire Darmanin du 9 mai 2023 demandant l’interdiction préalable de tous les événements dits d’extrême droite ou d’ultra-droite, le mal est fait. Et il est évident que les mesures répressives, liberticides et tyranniques de ce régime malfaisant ne s’arrêteront pas là.


Il ne faut se faire aucune illusion : tous les événements qualifiés, à tort ou à raison, d’extrême droite ou d’ultra-droite, notions qui, répétons-le, n’ont absolument rien de juridique, sont et seront désormais systématiquement interdits. Pas simplement les manifestations de rue, mais même un colloque réunissant des penseurs, des intellectuels, un salon du livre, un banquet, un hommage statique à sainte Jeanne d’Arc, au Maréchal Pétain et, pourquoi pas, à Louis XVI, ou même une simple offrande florale. En effet Yvan Benedetti, le chef du mouvement Les Nationalistes, est ainsi convoqué toutes affaires cessantes le mardi 23 mai par la sûreté territoriale de Paris pour avoir simplement déposé un bouquet de fleurs à la Sainte de la Patrie, d’abord à sa statue du 13e arrondissement, boulevard Saint-Marcel, puis à sa statue équestre Place des Pyramides dans le 1er. Un dépôt de gerbe lui aussi interdit !


NOUS DÉNONÇONS de toutes nos forces ces interdictions scandaleuses et ignominieuses, y compris bien sûr celle de l’Institut Iliade à qui nous exprimons, dans ces circonstances révoltantes, notre solidarité et notre compassion. Car il faut faire front dans la répression. Toute injustice doit en effet être publiquement dénoncée et nous espérons que les recours déposés par les organisateurs seront couronnés de succès, même si cela ne change pas grand-chose hélas à la situation tyrannique que nous subissons. Nous sommes entrés dans une ère de glaciation, bien pire encore que ce que nous avions connu après le montage de Carpentras en mai 1990. Pierre Joxe, alors ministre de l’Intérieur du gouvernement Rocard, François Mitterrand étant à l’Elysée, avait en effet profité de cette affaire extrêmement suspecte pour interdire la Fête de Jeanne d’Arc le 13 mai 1990, quelques jours après la profanation de tombes au cimetière juif de Carpentras, et de nouveau le 12 mai 1991. Et surtout le pouvoir socialiste s’était servi de l’émotion suscitée par l’événement très médiatisé pour faire voter et promulguer la loi Rocard-Fabius-Gayssot (du 13 juillet 1990) faisant du révisionnisme historique un délit puni d’un an de prison ferme et de 45 000 euros d’amende. Ce qui paraissait inouï dans un pays comme la France, empêcher la liberté de recherche, d’expression et d’opinion, encadrer strictement le travail des historiens, interdire la publication de leurs travaux et de leurs conclusions dès lors qu’ils ne coïncident pas avec la version officielle et obligatoire de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale entérinée au tribunal militaire international de Nuremberg en 1946, est advenu. C’était une injustice majeure, une ignominie totale, une insupportable régression d’un point de vue intellectuel et moral. Et pourtant cette injustice a été dans l’ensemble acceptée. Bien rares en effet sont ceux qui se sont dans la durée et en profondeur opposés à cette loi inique et liberticide, une loi émanant, ne l’oublions jamais, de l’entité sioniste qui vient de célébrer ses 75 ans, le 14 mai 2023, jour où ont été interdites à Paris tant de manifestations patriotiques. Est-ce là une simple coïncidence ? Ce n’est pas sûr quand on constate que, pour interdire certaines manifestations, on manie ouvertement l’accusation d’antisémitisme et de négationnisme.


Il est particulièrement saisissant que l’interdiction de se réunir dans le cadre d’un colloque pacifique touche désormais même l’Institut Iliade de Philippe Conrad, de Jean-Yves Le Gallou et de François Bousquet. Ces personnalités bien propres sur elles ont en effet pris grand soin, depuis de longues années, de lisser leur image et leur discours, d’apparaître présentables et respectables, de ne surtout pas aborder les sujets trop périlleux comme la question juive ou le révisionnisme historique, elles ont même poussé la prudence jusqu’à ne rien dire, ne rien écrire, pas même un simple tweet ou un bref communiqué, quand le Professeur Faurisson a rendu son âme à Dieu en octobre 2018, quand Vincent Reynouard a été capturé et emprisonné en Ecosse, en toute illégalité, en novembre 2022, quand RIVAROL a perdu l’agrément de la commission paritaire et son compte PayPal en mai 2022 ou lorsque notre hebdomadaire a été interdit de vente et d’exposition dans différents supermarchés et autres lieux de vente de la presse. Feu Dominique Venner lui-même, honoré dans ce colloque, après avoir été très courageux dans son combat pour l’Algérie française, et dont on ne saurait nier ni les qualités de plume ni l’érudition, avait lui aussi, à partir des années 1970, choisi le camp de « l’extrême droite » bourgeoise et modérée, ne frayant pas avec les personnalités et publications jugées extrémistes. Ou plutôt compromettantes pour ses relations mondaines et son carnet d’adresses. C’est ainsi que consacrant une édition entière de sa revue, aujourd’hui défunte, La Nouvelle revue d’histoire, à la révolution bolchevique en Russie, il n’avait pas dit un mot, pas un seul, sur la place pourtant essentielle des juifs parmi les dirigeants bolcheviks. Il avait également refusé de chroniquer dans sa revue les livres d’Hervé Ryssen sur la question juive. Pareillement, lorsque le Salon du livre organisé par la mairie FN de Toulon, alors dirigée par Jean-Marie Le Chevalier, avait perdu l’aval du Conseil général du Var, qui organisa un salon du livre dissident et très politiquement correct, où croyez-vous que Dominique Venner se rendit ? Au salon du livre du conseil général et non à celui de la mairie FN jugé trop sulfureux. Et quand il accepta de donner une interview à la revue identitaire et néo-droitiste Réfléchir et Agir, il refusa d’apparaître en première de couverture parce qu’il y figurait également le visage de Jean-Marie Le Pen, l’homme du détail ! Ce qui était encore trop pour Venner qui a écrit avant de se donner la mort dans la cathédrale de Paris, un acte objectivement sacrilège, le livre Un samouraï d’Occident : le bréviaire des insoumis mais qui, depuis la fin de la guerre d’Algérie, était devenu un samouraï qui ne sortait guère son sabre, surtout quand il s’agissait d’aborder des sujets et des thématiques jugés trop dangereux !

Comme quoi la recherche à tout prix de la respectabilité bourgeoise n’empêche pas au final la répression lorsqu’on est qualifié d’extrême droite ou d’ultra-droite par les media. Il ne sert à rien de faire des concessions, de donner des gages, de passer sous les fourches caudines de l’adversaire car la République depuis l’origine pratique la loi des suspects. La Terreur révolutionnaire s’étend à un champ toujours plus large, englobe dans sa folie répressive un nombre toujours plus grand de mouvements, de groupements, de personnalités, d’idées, de positions. Il faut donc lui faire face sans rien lui céder. Car quitte à être réprimé, persécuté, opprimé, autant que la parole soit vraie, que le discours soit authentique, que la vérité soit totale. C’est le choix que nous avons fait et que nous maintiendrons, aussi longtemps qu’il nous sera possible de nous exprimer.


NE NOUS LE CACHONS PAS, cette succession d’interdictions a évidemment des conséquences directes pour la tenue de notre banquet rivarolien prévu à Paris intra muros le samedi 24 juin à midi. Il ne faut pas être naïf ni se voiler la face : dans la mesure où le préfet de police de Paris a interdit systématiquement depuis le 12 mai toutes les manifestations et tous les événements liés de près ou de loin à « l’extrême droite », y compris un colloque, un forum et une journée d’hommage, et que Darmanin a demandé par principe l’interdiction présente et à venir de toutes les manifestations dites « d’extrême droite », il ne fait pas le moindre doute que notre banquet sera interdit. Et qu’il le sera très probablement au dernier moment pour occasionner les dommages les plus importants, notamment sur le plan financier, mais aussi quant aux efforts consentis par les participants venus des six coins de la France et parfois même de l’étranger. Et quand bien même aurait-on le temps de saisir en urgence, dans le cadre d’un référé-liberté, le tribunal administratif de Paris, la confirmation de l’interdiction ne fait aucun doute. A partir du moment où le même tribunal a confirmé l’interdiction de l’hommage à Jeanne d’Arc que voulaient rendre les Nationalistes d’Yvan Benedetti au motif que ce dernier a été condamné « pour négationnisme et contestation de crimes contre l’humanité », jugements pourtant frappés d’appel, comment imaginer qu’il lève in extremis l’interdiction d’un banquet organisé par le directeur d’un hebdomadaire qui défend publiquement Faurisson et Reynouard et qui a été condamné, lui de manière définitive, et à plusieurs reprises, pour ces mêmes délits, sans même parler de condamnations pour incitation ou provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence ?

Par conséquent, la mort dans l’âme, au vu de la situation, et après avoir longuement réfléchi et consulté notre avocat, des juristes et des personnalités amies, nous avons pris la décision, hélas devenue inexorable, de reporter sine die ce banquet en espérant des jours meilleurs. Même si, à court et moyen terme, on ne peut guère envisager hélas une amélioration de la situation. Jamais peut-être nos libertés élémentaires et fondamentales ont été à ce point bafouées, niées. La nuit est profonde et les ténèbres sont épaisses. Nous allons bien sûr écrire dans les jours qui viennent à toutes les personnes s’étant déjà inscrites au banquet, par courrier électronique à celles qui nous avaient communiqué leur courriel, par courrier postal à toutes les autres, pour leur proposer soit bien sûr de les rembourser intégralement, soit de réserver la somme qu’elles ont versée pour un prochain banquet (mais on peut craindre que ce ne soit pas demain la veille au vu de la restriction constante de nos libertés), soit de transformer cette réservation en don au vu des frais engagés. Nous avions en effet versé le 5 janvier dernier par virement bancaire un acompte de 30 % aux gestionnaires de la salle réservée d’un montant de 14 907 euros. Une somme rondelette que nous ne récupérerons pas, l’acompte en droit commercial n’étant pas remboursable. Nous avons tenté d’expliquer la situation à nos interlocuteurs qui ont été très courtois mais qui n’ont rien voulu savoir. Et, ont-ils ajouté, si vous aviez annulé moins d’une semaine avant l’événement, c’est la totalité de la somme qu’il aurait fallu verser, soit près de 50 000 euros. Nous n’avions donc pas d’autre solution hélas que d’annuler ce banquet.

Nous avions été très discrets jusque-là pour éviter que des pressions s’exercent sur le propriétaire de la salle. C’est pourquoi nous n’avions pas donné ni le nom ni le lieu. Nous avons consacré beaucoup de temps et d’énergie pour trouver une salle et pour organiser ce grand banquet. Tous ces efforts sont réduits en poussière. Nous n’imaginions pas que nous ferions face à une menace d’interdiction pure et simple de l’événement. De plus, sachant que des participants viennent de loin et engagent des frais non négligeables pour ce banquet, il nous paraît plus sage d’annuler dès maintenant l’événement plutôt que d’attendre une interdiction au dernier moment. Ils pourront ainsi se faire rembourser plus facilement et à des conditions plus avantageuses s’ils ont déjà engagé des dépenses. Si nous maintenons le banquet jusqu’au bout, nous allons droit dans le mur et nous subirons un bouillon financier encore bien plus grand. Nous n’avons donc hélas pas d’autre choix actuellement. Nous en sommes profondément navrés. La situation des libertés est encore plus dramatique que ce que nous pouvions imaginer il y a peu encore. Et humainement il y a hélas bien peu de chances que les choses s’arrangent. C’est triste et fort préoccupant. Mais cela ne doit pas nous décourager. Il faut combattre avec énergie et détermination dans l’adversité. Il ne faut rien céder sur le fond, avoir une parole de vérité. C’est tellement nécessaire, tellement vital dans ce monde empuanti par le mensonge et l’imposture. Avec votre soutien, votre admirable fidélité, nous sommes bien décidés à nous battre. Contre vents et marées. En gardant les pieds sur Terre. Et en levant les yeux au Ciel. Sachant que c’est dans la nuit qu’il est beau de croire à la lumière.[…]"

Nous remercions tous ceux qui ont pu participer à ce résultat. Le Fachisme ne passera pas.

BTA.

lundi 20 mars 2023

L'OJF demande l'interdiction de publication du journal antisémite Rivarol.

L’OBSERVATOIRE JUIF DE FRANCE DÉPOSE PLAINTE À L’ENCONTRE DE L’ANTISÉMITE JÉRÔME BOURBON ET CLAIRE BIZIEN ALIAS EPONA.


Jérôme BOURBON et Claire BIZIEN, lors d’une vidéo réalisé pour Le Parti de la France, mouvement politique proche des idées nauséabondes du parti Nazi / National Socialiste, qui a conduit à la ruine de l’Europe, propagent une haine envers les Juifs d’une rare violence, vidéo diffusée sur plusieurs plateformes sur le web, sous forme d’interview, comme nous le dévoilions dans cet article :

Jérôme BOURBON et Claire BIZIEN tiennent également des propos racistes, homophobes et appellent au meurtre. Extrait ci-dessous :


Jérôme BOURBON et Claire BIZIEN, représentante de ce parti dont le secrétaire général est Bruno HIROUT, y remettent odieusement en cause le génocide des juifs durant la seconde guerre mondiale et blâment les Présidents de la République et représentants de l’État pour leurs participations aux dîners du CRIF et surtout pour « leur  plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme ». Le directeur de Rivarol y déclare : « c’est un combat contre notre peuple, contre notre nation puisque il s’agit en quelque sorte de nous étouffer, de nous asphyxier et d’empêcher d’nous exprimer librement ».

Communiqué officiel de l'Observatoire Juif de France

https://observatoirejuifdefrance.fr/2023/03/lobservatoire-juif-de-france-depose-plainte-a-lencontre-de-lantisemite-jerome-bourbon-et-demande-linterdiction-de-la-publication-du-journal-rivarol/



samedi 11 mars 2023

La Communauté Juive accusée de vouloir détruire la civilisation européenne !



Jérôme Bourbon ayant plus d’une vingtaine de procès à son actif pour incitation à la haine raciale ou contestation de crime contre l'Humanité, cet admirateur d'Adolf Hitler assume pleinement son antisémitisme turpide et émétique.

Il est un des signataires de l'illégitime pétition « Liberté pour Ryssen » effrontément présentée comme un « appel à tous les défenseurs de la liberté d’expression », à traduire par « de la liberté d'expression raciste et antisémite » qu'il est du bon sens le plus implacable de vouloir abolir. 
 
Il a dit :
« L’ensemble du monde blanc et occidental […] est véritablement la cible d’une immigration de masse qui est évidemment une immigration qui est voulue. […] D’ailleurs, je ne vois pas en quoi les juifs et le judaïsme ont joué un rôle important en France jusqu’à une date récente. Depuis, oui, c’est sûr que c’est une minorité très visible et même ostentatoire. J’arrête. On va dire que je dérape. […] Nous, on est désarmés. Nos défenses immunitaires sont éliminées par le jugement de Nuremberg […]. N’ayons pas peur pour que d’un faux génocide arrive un vrai génocide, que de faux crimes contre l’humanité arrive un vrai crime contre l’humanité : celui qui est en train de se passer sous nos yeux, l’élimination de la race blanche, l’élimination de notre civilisation européenne et chrétienne. Haut les cœurs ».


Dans son dernier entretien aux côtés de son béni-oui-oui joyeux Florian Rouanet titré « Palmade dépasse les "Borne" » et diffusé depuis mi-février, l'antisémite compulsif Jérôme Bourbon déclare ceci : 

« La droite en Occident, elle n'est autorisée que si elle est CASHER... ... il suffit de lire "Deux siècles ensemble" de Soljénitsyne où le lobby juif avait un poids très important quand même et là pour le coup ils étaient du côté des persécuteurs et pas des persécutés hein ? J’veux dire... j’y peux rien. Il suffit d’lire Soljénitsyne donc voilà... donc c’est pas d’ma faute si la vérité est antisémite, bon ! Voilà ! Et donc, bon c’est un fait j’y peux rien, bon voilà !
C’est ça finalement, c’qui nous tombe dessus. Moi j’écoute chaque année pour savoir tiens... quel tarif j’vais payer finalement. C’est pas l’prix du gaz (il rit d’autosatisfaction de cette allusion de mauvais goût aux chambres à gaz) mais c’est l’prix de ce que j’vais devoir payer c’t’année, voilà, en amendes, en procès, éventuellement en peines de prison ou que sais-je ? Bon voilà... j’en passe et des pires. Alors donc Nicolas Sarkozy alors Président d’la République ??? (mot difficilement audible) comprendre la question juive elle m’anime moi. C’est central, j’y peux rien bon!
— (Florian Rouanet) On dirait qu’vous venez d’boire une café. (rire)
— (Jérôme Bourbon) (Rire) ... sans Zyklon B et alors en 2008 fondamentalement et bien figurez- vous que donc Nicolas Sarkozy avait dit, c’qui était tout à fait sordide d’ailleurs que il fallait qu’un enfant de CM2 parraina un enfant "victime de la Shoah", hein ? Je mets ça entre guillemets. Voilà, bon voilà ! C’était ses expressions, ses déclarations, c’était sordide. ...
Donc c’est vous dire à quel point on est dans un régime à bien des égards soviétique finalement hein ? Voilà ! Et que de plus en plus on est traité comme des Palestiniens finalement à qui tout droit est dénié, est nié et simplement rappeler la morale chrétienne, rappeler c’que sont nos traditions, rappeler ce que dit la Bible de l’homosexualité, ne pas vouloir que la France soit submergée, dénoncer c’que Mitterrand appelait l’influence puissante et nocive du lobby juif, bah toutes ces choses et d’autres encore peuvent conduire en prison, voilà ! Donc ça faut l’savoir.
C’est Israël ??? (mot difficilement compréhensible) (Florian Rouanet en rit.) Ils peuvent faire ce qu’ils veulent ... »

Nous avons relevé quelques extrais très explicites de ses déjections ci-dessous :


 Jérôme Bourbon et sa judéophobie obsessionnelle.

Comme tout antisémite qui "se respecte" pour lui derrière chaque complot se cache un juif.

Dans de cette autre vidéo "Les entretiens du PdF - N°43 - Jérôme Bourbon (26/02/2023)" aux côtés de la racialiste "identitaire" Claire Bizien connu sous le nom d'Epona (plus d'infos sur elle ICI) s'enfonce un peu plus dans l'horreur. Voici quelques-uns des propos relevés lors de cet entretient digne du régime de Vichy !

« Aujourd’hui ce sont dans les murs impersonnels du nouveau Palais d’Justice porte de Clichy mais enfin… oui j’en connais tous les recoins, oui, voilà !
— (Claire BIZIEN) Bientôt les cartes de fidélité.
— (Jérôme B.) Voilà c’est ça.
— (Claire BIZIEN) P’t’être qu’ils vont tamponner des étoiles, alors justement vous êtes assez prolixe sur le sujet de la Shoah, de la communauté juive... » 

... ou encore :

« On voit très bien que c’qu’ils appellent le combat contre l’antisémitisme., en fait il faut dire les choses, c’est un combat contre notre peuple, contre notre nation puisque il s’agit en quelques sorte de nous étouffer, de nous asphyxier et d’empêcher d’nous exprimer librement... avec la Shoah, la colonisation et l’esclavage on est en permanence dans la repentance, dans l’auto-flagellation, dans l’ethnomasochisme et évidemment les conséquences en sont absolument catastrophiques. »


Extraits de ces échanges ci-dessous


L'antisémitisme est objectivement un fléau qui menace les fondements même de nos sociétés et un indicateur de mauvaise santé morale d'une part d'un peuple réduite à accuser pathologiquement le juif de tous les maux.

L'actualité nous rappelle cruellement au fil des semaines cette nécessité de ne plus rien laisser passer.

Suites à ces deux dernières vidéos, de nouvelles plaintes ont d'ores et déjà été déposées.

Nous ne lâcherons rien ! 

BTA



ps : Salut Jérôme, tu vois, nous sommes sympas, avec toi comme avec d'autres de tes congénères que nous avertissons à chaque dépôt de plainte. Jamais aucun remerciement de votre part. Quelle ingratitude !

Nous tenions à t'informer également de la prochaine interdiction de publication de ton torchon Rivarol...
Tu vois on pense à toi.
La bise de toute l'équipe.


vendredi 25 juin 2021

Rassemblement anti-juifs ce week-end à Saint-Lubin-de-la-Haye !

L'anti-juif Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné en appel à trois ans d’emprisonnement, dont deux ferme, ainsi que 200 000 euros d’amende, pour avoir notamment détourné plus d’un million d’euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

La cour d’appel a confirmé mercredi le jugement qui avait été prononcé par le tribunal correctionnel en 2019, en précisant que cette peine serait aménagée – en détention à domicile avec un bracelet électronique, en placement extérieur ou semi-liberté. Et malgré cela,Le Bal des Antisémites aura bien lieu !


Toute l’extrême droite nazi réunie ce samedi 26 juin pour un rassemblement anti-juifs :" Le Bal des quenelles" animé par le gourou antisémite Dieudonné . Jérôme Bourbon, Hervé Ryssen, Stéphane Blet, Manu Desgranges... tous en course pour recevoir le trophée du plus grand Antisémite de l’année . 

Parmi les nominés nous trouvons Damien Tarel, qui gifla Emmanuel Macron lors de son déplacement dans la Drôme . Un catholique Traditionaliste comme son ami Jérôme Bourbon ou encore Yvan Benedetti affilié à l'église Saint Pie X et aux mouvements royalistes . Sur YouTube, Damien Tarel est  abonné à plusieurs chaînes d'extrême droite, comme celle d'Henry de Lesquen, condamné en 2018 pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité ; ou royalistes comme celle du Cercle Richelieu. Sa page Facebook indique qu'il "aime" celle du groupe Action Française Lyon, parmi d'autres des mêmes mouvances . 

Dieudonné déclarant à son sujet :"En tout cas il a été nominé au bal des quenelles...Quoi qu'il en soit , il est devenu un héro national...il aurait giflé une femme cela aurait été différent . Bon, Macron on sait pas très bien.."

On pourra y croiser le jeune boutonneux et opportuniste Manu Desgranges ainsi que son inséparable ami Stéphane Blet, le nouvel associé du gourou M'Bala Bala avec il compose quelques morceaux antisémites, comme celui-ci publiait sur son mur Vk : https://vk.com/video594303891_456239632  . 

Les juifs y sont qualifiés de RATS, ou de Serpent  de la haine ...( Concernant cette dernière vidéo, bien entendue une nouvelle plainte a été déposée)

Le Bal des Hypocrites 

Invité également, l'anti-juif, Hervé Ryssen, qui accusait dernièrement l'avocat d'Alain Soral, Damien Viguier d'avoir détourné entre 70 et 80 000 euros de dons via son compte lychee  . Suite à ces accusations Alain Soral lui répond violemment dans une courte vidéo, https://www.balancetonantisemite.com/2021/05/declaration-de-guerre-affaire-ryssen.html   et accuse Ryssen de ne plus avoir toute sa lucidité ...La guerre est donc déclarée . 


Pour en revenir à la présence du jeune et pathétique Manu Desgranges, qui comme Soral  relayait les références du compte Lychee d'Hervé Ryssen lors de sa détention, pour finalement lui tourner le dos, histoire de figurer dans les petits papiers de Soral et Viguier ...

Antisémitisme et opportunisme, des qualificatifs lui allant à merveille !  

Cet adolescent attardé de 29 ans devenu en quelques mois le point de rencontre incontournable de cette ultra-droite anti-juive . Il a su saisir sa chance malgré son manque de culture et son manque de pertinence . Bannis de Youtube, les Bourbon, Lesquen, Dieudonné, Stéphane Blet, Rémy Daillet... tous se donnent rendez vous sur sa chaîne antisémite et conspirationniste "Le Réveil des Moutons" . https://www.balancetonantisemite.com/search/label/Manu%20Desgranges  

Plusieurs plaintes ont d'ailleurs été déposées à son encontre . 

Le Bal des Antisémites aura donc bien lieu demain  samedi 26 juin .  

Nous alertons les autorités sur les conséquences que représente un tel rassemblement .  

LA HAINE DU JUIF NE PASSERA PLUS !

BTA .





samedi 6 février 2021

NOUS EXIGEONS LA FERMETURE DU SITE " ÉGALITÉ ET RÉCONCILIATION" !

"Le sionisme est INTRINSÈQUEMENT un cancer, une PESTE, un virus qui se répand partout, pervertit, corrompt salit, détruit, tue, massacre, ment… C’est le mal absolu.... " 



 Publié aujourd'hui par Egalité et Réconciliation : La haine du juif au menu !         

Egalité et Réconciliation publiait  le : vendredi 5 février 2021, l'interview entre Jérome Bourbon et le pianiste Stéphane Blet exilé aujourd'hui en Turquie .    Devant de tels discours nous ne pouvions que réagir !

 "Jérôme Bourbon : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et expliquer ce qui vous a conduit à vous exiler en Turquie ?

Stéphane Blet : Pianiste concertiste international et compositeur, professeur honoraire à l’École normale de musique de Paris, j’ai enregistré une quarantaine de CD (de Mozart à mes œuvres en passant par Chopin, Liszt, Rachmaninov, Moussorgsky, Beethoven, Satie, Scriabine, Schubert, Brahms…). Je suis né à Paris et j’y ai presque toujours vécu, jusqu’à ce que cela devienne si intenable professionnellement et personnellement que je me décide à m’expatrier… tout en continuant à lutter — plus que jamais — de l’extérieur, à libérer le pays occupé qu’est la France. Occupé par d’infernales associations communautaristes mafieuses que nous connaissons bien, vous et moi. Il faut dire que je ne suis pas vraiment de gauche et ça, dans les milieux artistiques, ça n’aide pas et ça passe mal. Ni juif, ni homo, ni gauchiste, ni pro-LGBT, ni Charlie, ce n’est pas particulièrement apprécié et cela suffit largement à vous faire définir de méchant « faaachiste » par l’arrogante gauchiasserie bobo-jacqueto-parisienne qui a toujours sévi en France.

Petit extrait de sa dernière vidéo 

Toujours est-il que cela, plus mes choix et idées politiques, ont durablement entériné mon boycott en France, et plus particulièrement depuis 6 ans, avec les procès et harcèlements ininterrompus des malfaisantes associations suprémacistes juives, qui se cachent derrière le paravent d’un antiracisme de pacotille pour nous asservir, nous mettre à genoux et nous faire taire définitivement…

Vous avez récemment été condamné à six mois de prison ferme. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Les organisations suprémacistes malfaisantes que nous connaissons s’en donnent à cœur joie en ce moment et elles créent même des faux comptes à votre nom. Toujours est-il que les tristes sires Elfassi et Haziza ont porté plainte pour un supposé message Facebook ou VK, je ne sais plus… Résultat, il faut leur filer des pépètes et on condamne maintenant à de la prison ferme. Six mois ferme pour un supposé message qui ne plaît pas à ces gens… Leur haine est sans limite (ils disent « Eyn Sof » dans leur langue). Que des personnages comme Elfassi ou Haziza puissent faire la loi dans ce pays montre le degré réel de l’occupation sioniste et israélienne en France. Lorsque je disais il y a dix ans que nous finirions par vivre comme les Palestiniens, j’avais hélas raison…

La LICRA s’en est même prise à votre mère, essayant de saisir ses biens. Pouvez-vous nous raconter cette affaire stupéfiante ?

Oui, c’est hallucinant. Ces gens-là peuvent tout se permettre. En fait, j’étais en Turquie lorsque c’est arrivé. Un soir, je reçois un coup de fil d’une voisine de l’immeuble où habitait ma mère, à Boulogne-Billancourt, qui me dit qu’il y a des huissiers chez ma mère, qui sont venus lui saisir des biens. Lorsque j’appelle ma mère, elle me lit la mise en demeure de la LICRA. Elle a beau leur dire que je n’ai jamais habité dans cet appartement, qu’il n’y a aucune affaire à moi, ils lui donnent 24 heures pour payer je ne sais plus trop combien, quelques milliers d’euros, sinon c’est la saisie. À l’époque on publie cette histoire sur E&R, le site d’Alain Soral, avec la copie de la mise en demeure de la LICRA. Et cela les fera reculer, avant qu’ils ne trouvent autre chose… C’est effarant. Les méthodes de ces voyous n’ont pas de nom. De plus, ma mère avait déjà mis en viager ce petit appartement où elle habitait depuis longtemps et donc, sauf à vouloir lui piquer son lit, sa télé et son frigo (ce qu’ils auraient sans doute fait s’ils avaient pu), ils ne risquaient pas de trouver de diamants planqués, si vous voyez ce que je veux dire… Mais s’en prendre à une femme modeste de 86 ans pour atteindre son fils, oui, ça fait partie des méthodes de ces énergumènes. Entre autres.


 Que vous inspire l’emprisonnement depuis le 18 septembre 2020 d’Hervé Ryssen qui pourrait rester encore longtemps derrière les barreaux ?

L’emprisonnement d’Hervé Ryssen est une honte absolue et un déshonneur de plus pour la France, ou ce qu’il en reste. Au moment où je l’ai appris, j’ai tout de suite appelé mon ami Bruno Gollnisch et aussi Jany, l’épouse de JMLP. Et Bruno et Jean-Marie ont réagi tout de suite (les deux seuls politiques français à sauver l’honneur, une fois de plus). Comme d’habitude, cette pauvre Marine s’est comportée pitoyablement, tout comme son (ex-)concubin, Louis Aliot, en s’en réjouissant ou plus exactement en se désolidarisant de Bruno Gollnisch. Ils n’ont vraiment honte de rien. Pour aller plus loin, je dois dire que je n’ai pas été si surpris qu’Hervé se soit fait jeter en prison par la Caste car il a commis une erreur stratégique en défendant l’infernal sayan Zemmour, ce que je lui avais reproché à l’époque, tout comme d’autres, dont vous faites partie. Il est à noter que Zemmour a refusé de signer pour sa libération, alors que de nombreuses personnalités, de droite mais même de gauche, l’ont fait. Ce qui veut tout dire. Lorsqu’on avait dîné ensemble à Paris il y a quelques années, Hervé m’avait déjà dit que Zemmour, c’était quand même bien et je lui avais répondu qu’il se faisait manipuler. Si Zemmour avait été sincère, il aurait inclus dans ses propos les responsables de la situation qu’il dénonce et l’identité des sinistres personnages de sa communauté qui ont amené cette situation. Or, nous savons qu’il ne l’a jamais fait. De plus, je ne vois pas comment on pourrait appeler Zemmour un patriote alors qu’il cherche une guerre civile et non une révolution populaire. Il agit en sayan pour diviser chrétiens et musulmans au profit de sa seule communauté et de l’entité sioniste. Toujours est-il que c’est notre devoir à tous de soutenir Hervé et de tout faire pour qu’il sorte de là le plus vite possible. Mais ce sera compliqué. Je pense beaucoup à lui, mais aussi à sa famille. C’est une honte. On libère des terroristes et on jette un écrivain en prison… À vomir.

L’année 2020 a connu une restriction considérable et inouïe des libertés de circulation, de rassemblement, de réunion, de manifestation, de culte, d’expression avec la suppression d’un grand nombre de comptes Twitter, Facebook, Instagram, VK, YouTube de dissidents, à commencer par ceux de Soral, de Dieudonné et de Rivarol, et il est question de s’en prendre à la liberté de l’enseignement avec l’interdiction de l’école à la maison à la rentrée 2021 et la mise au pas des écoles confessionnelles hors contrat, que vous inspire cette évolution qui fait de plus en plus ressembler notre pays à l’Union soviétique ?


Nous sommes en dictature maçonnique et sataniste. Cela n’a donc malheureusement rien de surprenant et empirera chaque jour tant que nous ne renverserons pas ce système infernal. Peillon, l’ancien ministre franc-maçon de l’Éducation nationale, avait dit que la franc-maçonnerie serait « la religion du XXIe siècle » et on y est. On y était déjà mais tout s’accélère dramatiquement et ils accélèrent le calendrier, en faisant passer des lois incroyables à deux heures du matin à l’Assemblée, pendant que BFM et tous les médias terrorisent la population avec le Covid… Il faudrait exiger les listes publiques des francs-maçons dans la Justice, la Police et l’Éducation nationale et faire le ménage… Malheureusement, les gens ne comprennent pas. Rien ne bougera tant que les francs-maçons régneront dans les ministères. C’est pourtant simple à comprendre. Même l’ignoble loi que Castex a voulu faire passer à l’Assemblée nationale avec le « passeport vert » qui tend à interdire aux futurs non vaccinés de manger au restaurant, de se déplacer, a été publiquement évoquée le 21 décembre, jour du solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année, où tous les sorciers exercent leurs rituels les plus dégueulasses. C’est de la kabbale et de la sorcellerie pure, mais tenter de décliner cela dans nos milieux mêmes est souvent périlleux car certains ne comprennent pas que TOUT fonctionne par symboles, codes et dates choisis en fonction de leurs rituels. Il faudrait pourtant accepter que c’est ainsi parce que, dans le cas contraire, nos ennemis auront toujours plusieurs coups d’avance sur nous.

Que pensez-vous du bilan de Donald Trump, tant l’actif que le passif de son action, depuis quatre ans ?

Donald Trump, quoi que l’on pense de lui, de sa personnalité et du reste, demeure le seul et unique président des États-Unis à ne pas avoir déclenché de nouvelles guerres au Proche-Orient ou ailleurs. Il faut le voir comme un homme d’affaires qui veut trouver du travail aux Américains, faire tourner l’économie et voit d’un très mauvais œil l’interventionnisme constant et l’ingérence systématique de l’État profond américain dans les affaires internes des pays étrangers, d’autant que cela coûte une fortune aux États-Unis et appauvrit le peuple américain. Pour moi, Trump n’est absolument pas antisioniste mais il n’est pas non plus un soldat zélé de la cause sioniste : c’est un milliardaire qui a reçu un Empire sur un plateau d’argent et qui a horreur qu’on l’ennuie. Donc, lorsque des lobbies vont trop loin avec lui, il pète un câble car il refuse la soumission. Je le vois comme cela, tout du moins. Quant à son bilan, il est assez bon, lorsqu’on pense à l’état dans lequel il a récupéré les États-Unis, après deux mandats d’Obama. Et puis les antifas et les LGBT le détestent, et juste pour ça, j’ai envie de le défendre, malgré ses zones d’ombre…


 Que peut-on faire face à ce rouleau-compresseur mondialiste et, disons-le, judéo-sioniste, qui détruit tout sur son passage ? Et que pensez-vous de cette tyrannie pseudo-sanitaire ?


Le sionisme est INTRINSÈQUEMENT un cancer, une PESTE, un virus qui se répand partout, pervertit, corrompt salit, détruit, tue, massacre, ment… C’est le mal absolu. L’immonde Theodor Herzl, architecte du projet sioniste à l’origine, était venu en Turquie il y a un siècle, pour rencontrer le Sultan Abdülhamid II, pour tenter de lui extirper la moitié du pays, pour ses juifs. C’était déjà le fameux : « On a beaucoup souffert », assorti du chantage mielleux habituel : si tu refuses, je sèmerai le chaos chez toi. L’Histoire a toujours montré que faire un pacte avec ces crapules est à la fois immonde, déshonorant et totalement stupide car, en plus du reste, elles sacrifient toujours celui qui a baissé la garde, même un instant… Si Saddam Hussein n’avait pas accepté certaines compromissions avec eux, il serait toujours là. Si Kadhafi n’avait pas financé la campagne du nabot casher Šarkozy, il n’aurait pas été pendu. On ne fait pas de pacte avec le Diable : on lui crache dessus et on lui montre sa laideur. Tous ceux qui ont pensé « composer » avec eux ont été sacrifiés. Il suffit de lire le Talmud pour comprendre leur psychologie, pas besoin de chercher midi à quatorze heures, c’est clair.


Le seul espoir (et c’est pour cela que nous sommes persécutés, Dieudo, Soral, vous, moi), c’est une union de toutes les bonnes volontés, au-delà de nos différences. Des gens comme Goldnadel l’ont bien compris et c’est pour cela qu’ils ont infiltré la droite nationale qui est devenue une droite na-sionale. Contre le cancer, le rouleau compresseur dont vous parlez, il faut faire tomber le mur des apparences et si nous y arrivons, ils n’auront pas deux minutes pour faire leurs valises. Et ils le savent ! Zemmour le premier ! Quant à la tyrannie du Covid, il est évident que c’est l’arme fatale de nos ennemis pour finaliser l’instauration de leur Nouvel Ordre mondial : prétexter un terrible virus (qui fait moins de morts que la grippe saisonnière — et d’ailleurs il n’y a officiellement plus de grippes, tout est comptabilisé « Covid »). Au-delà de cela, ils nous fichent, nous pucent, nous piquent, nous enferment chez nous… En attendant l’annonce officielle de la banqueroute des banques, la fin de l’argent liquide et l’esclavage total avec l’avènement de la crypto-monnaie de Bill Gates. Qu’on le veuille ou non, c’est leur plan et si on ne les arrête pas maintenant, ce sera trop tard. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’ils créent un Covid un peu plus agressif dans les mois qui viennent pour mater toute possible résistance de certains peuples au vaccin.


 


Conseillez-vous l’exil ou la résistance sur place aux dissidents et nationalistes français ?


Cela dépend bien sûr des cas mais j’aurais tendance à conseiller de lutter de l’extérieur à tous ceux qui ont suffisamment de contacts et de possibilités d’être efficaces dans la lutte. Si nous étions encore cinq ou six ans en arrière, j’aurais dit : c’est notre pays, luttons de l’intérieur mais… ce n’est plus possible pour nous. La tactique de l’ennemi est simple : nous prendre notre argent, nous faire perdre notre travail, nous assommer de procès et, le cas échéant, nous jeter en prison et donc nous rendre invisibles, muets et inefficaces. De plus, cela effraie ceux qui nous soutiennent et je ne vois donc pas bien l’intérêt.


Alain Soral est désormais en Suisse, moi en Turquie, Le Lay au Japon, Reynouard en Angleterre, et les autres ne tarderont pas à partir car il n y aura pas de retour en arrière. Le Mossad est partout en France, le Shin Bet gère les confinements/déconfinements, nous sommes sous occupation TOTALE… Et le scandaleux emprisonnement d’Hervé Ryssen prouve bien ce qui attend les patriotes qui restent. Quoi qu’il en soit, les Français qui restent doivent s’armer (légalement) et rester groupés et en contact permanent. Ce qui nous attend est sans précédent. C’est biblique. Ce sera eux, ou nous." 


Nous nous sommes donc fait un plaisir de contacter les autorités compétentes et avons demandé la fermeture du site Antisémite "Egalité et réconciliation". Plaintes en cours !  

PS: Nous avons fait un rêve....
              

 BTA FAIT LE JOB

jeudi 3 décembre 2020

Hervé Ryssen et ses complices face à leur Juge !


Hier mercredi 2 Décembre 2020 

Comparaissaient à la 17 ième chambre : RYSSEN, HENRY DE LESQUEN , PIERRE MARIE PAYET(Amalek) , et "L'Abbé Rioult"qui arrivait en soutane, ainsi que Jérôme Bourbon qui n'était comme Payet pas présent lors de l'audience.

LE CAS RYSSEN 

L’auteur Hervé Ryssen se retrouvait hier,  devant le tribunal de Paris à cause de deux  tweets qui datent d’octobre 2017. Détenu depuis septembre par la volonté du ministère public .

Ses avocats sont Maître Bonneau et Maître Viguier.

Hervé Ryssen fait opposition d’un jugement de 2018 qui l’a condamné à une année d’emprisonnement ferme.

15h30 : Maître Bonneau plaide la nullité de procédure pour un manque de précision dans les accusations portées contre Hervé Ryssen.

16h00 : Maître Liliti et Maître Soskin ont plaidé.

16h05 : le Procureur de la République considère qu’il n’y a aucune atteinte aux droits de la défense et demande que les nullités ne soient pas retenues. La présidente du tribunal décide que ces questions seront délibérées en même temps que le fond de l’affaire.

16h10 : le compte Twitter d’Hervé Ryssen est en question. Hervé Ryssen assume le fait que ce soit son compte. Ses tweets du 16 octobre 2017 sont évoqués.

16h30 : Hervé Ryssen assume ce qu’il a écrit sur le rôle de certains juifs dans la révolution russe. Hervé Ryssen se défend d’avoir parlé « des juifs » par généralité. Hervé Ryssen évoque l’eschatologie juive et son lien avec le mondialisme.

16h45 : calme, la présidente du tribunal interroge Hervé Ryssen : « Qu’est-ce que le fanatisme juif ? »

17h05 : évocation du tweet qui publiait un photomontage mêlant La Vérité si je mens et Auchwitz. Hervé Ryssen précise que le but de cette publication n’a rien à voir avec le négationnisme. Entrée de Frédéric Haziza dans la salle.

17h15 : Hervé Ryssen parle de sa situation personnelle. Le tribunal évoque son casier judiciaire (17 condamnations). Hervé Ryssen affirme qu’il n’a jamais fui la justice et qu’il s’est rendu à toutes les convocations.

17h30 : Hervé Ryssen appelle au débat sur les millions de chrétiens massacrés en Union soviétique. Hervé Ryssen déclare « ne plus vouloir écrire le mot de quatre lettres, trop de risques. Ma décision est prise, je l’ai fait savoir ».

18h00 : l’avocate de la LICRA demande à Hervé Ryssen s’il croit à la Shoah et l’interroge sur le nombre de morts. Hervé Ryssen répond « qu’on ne peut dire que 6 millions voire 12 ou 18 ». Hervé Ryssen assume être un judéologue.

18h10 : les avocats des parties civiles posent des questions pour piéger Hervé Ryssen à propos de l’antisémitisme. Hervé Ryssen appelle au dialogue et à la tolérance. Réponse aux parties civiles (LICRA, MRAP, J’accuse) : « Mon cœur est ouvert, je peux parler de tout. Vous, vous avez des dogmes et m’interrogez comme un tribunal d’inquisition ».

18h20 : Noémie Madar est à la barre. Elle témoigne en affirmant que Ryssen provoque à la haine. Elle est effarée du soutien apporté à l’écrivain. Elle parle d’une « meute d’antisémites » que Ryssen « pousserait à la haine ». Puis c’est Ilana Soskin (avocate de la LICRA) qui poursuit. Elle compare Hervé Ryssen à Josef Mengele puisqu’il prétend être à la fois scientifique et spécialiste du judaïsme. « La présence de ces gens m’indispose » dit-elle à propos des personnes venues soutenir Hervé Ryssen.

18h30 : l’avocat du MRAP dit que Ryssen n’assume pas son antisémitisme et se cache derrière les livres des autres. Il trouve normal le fait que Ryssen soit emprisonné. Il évoque encore la mémoire de l’holocauste. Il qualifie Hervé Ryssen de « plus grand faussaire de la France contemporaine ».

19h00 : Stéphane Lilti, avocat de l’UEJF, déclare que « le sujet de Ryssen n’est pas le judaïsme mais les juifs et leur projet d’extermination des autres peuples ».

19h10 : début des réquisitions du procureur de la République. Il défend l’idée que le photomontage est négationniste et antisémite. Il requiert donc la condamnation de Ryssen au titre de la contestation de crime contre l’humanité.

19h30 : le procureur requiert 8 mois d’emprisonnement et 120 jours-amendes à 100 euros.

19h35 : Maître Viguier commence sa plaidoirie. Il plaide la relaxe de l’écrivain. Il souligne la bonne volonté de Ryssen à propos de la paternité de son compte Twitter. Il fait remarquer que personne à part les parties civiles ne voit d’allusion à du négationnisme dans le photomontage. Maître Viguier conteste que le photomontage puisse valoir une double condamnation (pour injure envers le peuple juif et pour contestation de crime contre l’humanité). Il rappelle que les tweets incriminés avaient d’abord pour objet d’informer son public d’une condamnation antérieure (à l’époque des faits).

19h45 : Maître Viguier procède à une explication de texte des propos tenus sur les massacres soviétiques et sur l’eschatologie juive (« La théologie n’est pas éloignée de la politique »). Il rappelle le parcours d’enseignant d’Hervé Ryssen. Il souligne le sérieux de l’œuvre de l’écrivain.

20h00 : Maître Viguier : « Hervé Ryssen est l’exemple même de l’écrivain. La loi de 1881 sur la presse a été instaurée pour protéger les écrivains comme lui ».

20h05 : Maître Viguier précise que contester les morts en Union soviétique serait du révisionnisme autorisé, alors que l’autre révisionnisme serait interdit. Il y a alors inégalité entre les génocides ; ceux qu’on a pas le droit de contester et ceux qu’on a le droit d’établir.

20h10 : Maître Viguier lit un extrait de l’ouvrage d’Hervé Ryssen, Le Fanatisme juif (page 30) puis évoque la question de l’inceste et de l’endogamie. « Ryssen, c’est le chercheur qui trouve ». Il demande la relaxe.

20h20 : Maître Viguier plaide sur la peine, en cas de condamnation. Il rappelle la concomitance entre l’arrivée d’Éric Dupond-Moretti à la chancellerie et la réactivation des dossiers Ryssen et la tentative de mise en détention d’Alain Soral. Il rappelle également que le père d’Hervé Ryssen vient de décéder et que l’autorité des sorties sous escorte n’a pas permis à Hervé Ryssen d’assister aux funérailles.

20h25 : Maître Viguier parle des conditions de détention.

20h30 : intervention de Maître Bonneau, second avocat de l’écrivain. Il rappelle que la loi pénale est d’interprétation stricte et qu’il n’y a aucune contestation explicite de crime contre l’humanité dans les propos de Ryssen. Il cite également les propos de Vladimir Poutine dans le journal The Times of Israël à propos du rôle des juifs dans les organes soviétiques. Comme il est question d’un lien hypertexte dans le tweet incriminé, Maître Bonneau précise qu’il existe un débat juridique à propos du fait qu’un lien hypertexte vaille nouvelle publication ou non. Pour lui, ce lien hypertexte n’est pas une rediffusion de la vidéo incriminée.

20h40 : Hervé Ryssen prend la parole. Il dit qu’il a été blessé par l’accusation de faussaire proférée par Maître Lilti : « Je ne suis ni un menteur ni un faussaire. Mais vous, Maître Liliti, vous niez. Vous êtes un négationniste ». Hervé Ryssen parle d’inversion accusatoire.

21h00 : fin de l’audience. Le délibéré aura lieu le 5 février 2021. 

BTA


Ps: Marie Pierre Payet en fuite au Portugal et non pas en Italie ne s'est pas présenté lors de son procès .

 BTA VEILLE !

jeudi 27 août 2020

Les Racines du Mal !


L'antisémitisme a ses adeptes,  également issu d'un mélange de théories et de représentations négatives, forgées à partir du IVe siècle de l'ère chrétienne, puis reprises sous une forme plus « laïque » en Allemagne et en France du milieu du XIXe siècle jusqu'au début des années 1920. Ces théories, longtemps marginalisées au sein d'une élite, connaissent, avec la mise en place du nazisme, leur heure de gloire par leur diffusion aux foules. Comment le peuple allemand en est-il venu à détester les Juifs au point d'entreprendre, dans la joie et en toute bonne conscience, leur extermination systématique.
Dieudonné , Vincent Reynouard, Alain Soral, Yvan Benedetti, Jérôme Bourbon adeptes de ces théories d'un autre temps,tous partisans d'une certaine "liberté d'expression"ne sont rien d autre que des colporteurs de haine comme vous le dévoile la vidéo ci-dessous.
Comme tous citoyens ils sont soumis aux lois de notre République ! 
Il est essentiel de rappeler à 
nos magistrats beaucoup trop coulant avec une certaine "Dissidence" 
quelques textes de lois qu'ils semblent ignorer : 
l'article 412-3 du Code pénal qui définit un mouvement insurrectionnel comme " toute violence collective de nature à mettre en péril les institutions de la République ou à porter atteinte à l'intégrité du territoire national"

L'article 412-4 prévoit pour sa part que "est puni de quinze ans de détention criminelle et de 225.000 euros d'amende le fait de participer à un mouvement insurrectionnel.
Quant à l'article 412-6 il dispose que "le fait de diriger ou d'organiser un mouvement insurrectionnel est puni de la détention criminelle à perpétuité et de 750.000 euros d'amende".

L'affaire Myriam Le Roy , rappelez vous ! 

Harcelée en 2013 lors de la quotidienne de Canal + suite à sa chronique sur Dieudonné.
En 2013, Myriam Leroy se payait Dieudonné dans l’une de ses chroniques de l’émission la Nouvelle Edition sur Canal+.


 Une prise de parole forte, avec l’intelligence et l’ironie que l’on connaît à l’animatrice de Pure FM. Et un acte engagé qui lui a valu de nombreuses menaces de mort mais aussi de viol ainsi que des insultes sexistes absolument ignobles. Cinq ans plus tard, la journaliste revient sur le harcèlement qu’elle a subi, dans une vidéo témoignage bouleversante et terriblement lucide.( https://www.flair.be/fr/lifestyle/video-myriam-leroy-harcelement-sexiste/

« J’aimerais te sodomiser avec une banane. », « J’aurais préféré tuer cette pouffiasse. ». Les mots sont d’une extrême violence. Un torrent de haine et un acharnement qui visant non seulement l’auteur des propos mais surtout la femme derrière la prise de position. Lorsqu’elle signe 1 minute 48 de brillante invective contre l’humoriste aux propos antisémites, Myriam Leroy n’imagine pas que cette intervention télévisée lui vaudra de multiples menaces de meurtre comme de viol et d’innombrables commentaires à caractère sexuel.
L'affaire Ouradour démontre une fois de plus les conséquences de cette "Liberté d'expression"tant souhaitée par ces antisémites.
Le cas Reynouard. 
Pris au piège , la bête se débat .....

Dieudonné au secours de son ami négationniste Reynouard ...
Vous me direz ils ne sont pas les seuls !
Effectivement ! 
Quand les nazis prétendaient que le Coran annonçait la venue d'Hitler




Alors que, dans « Mein Kampf », Hitler évoque l'infériorité raciale des peuples non européens, pendant la dernière guerre, la propagande allemande en Afrique du Nord tentait de le présenter comme « le protecteur de l'islam ».
« Achever le travail du prophète »
C'est ce que nous révèle David Motadel, professeur d'histoire internationale à la London School of Economics and Political Science, dans l'ouvrage Les Musulmans et la Machine de guerre nazie, qui vient d'être traduit en français**. David Motadel est déjà l'auteur d'Islam and Nazi Germany's War. Il raconte que Heinrich Himmler, l'un des plus hauts dignitaires du IIIe Reich, donna l'ordre à l'Office central de la sécurité de « trouver quels passages du Coran fournissent aux musulmans un fondement à l'opinion selon laquelle le Führer était déjà prédit dans le Coran et [avait] reçu l'autorisation d'achever le travail du prophète ». Les experts de la section Orient de l'Office central de la sécurité du Reich finissent par lui répondre que Hitler ne pouvait tout de même pas être décrit comme un prophète. En revanche, pourquoi ne pas le présenter en « Issa » (Jésus), dont le retour était « prédit dans le Coran et qui, à l'instar du chevalier George, triomphe du géant Dajjal, roi des juifs, à la fin du monde ».
De l'extrême droite à l'extrême gauche même combat !
Aujourd’hui, l’antisémitisme est également d’essence gauchiste et islamiste, parfois menaçant, agressif, violent à l’égard des personnes, enfants compris. À l’extrême gauche, où le clientélisme électoral est évident, l’antisémitisme et le complotisme, de moins en moins dissimulés derrière l’antisionisme, se répandent, malgré les dénégations des Mélenchon et autre Besancenot.
Qui peut encore contester la principale source de l’antisémitisme actuel ? Or les islamistes qui, malheureusement, ont le vent en poupe jusqu’au sommet du CFCM, prétendent (en forme de diversion ?) que les musulmans sont victimes d’un racisme généralisé, voire d’un racisme d’État, alors que les juifs fuient les quartiers où ils étaient majoritaires, pour échapper au racisme et aux agressions et aspirer à une vie normale. Pourtant, l’islam politique ne cesse de se victimiser, allant jusqu’à organiser, avec le concours de l’extrême gauche autoproclamée « antiraciste », des manifestations contre une islamophobie fantasmée, alors que notre critique est focalisée sur l’islam radical, politique, extrémiste, et non sur la majorité des Français musulmans qui ne rejettent pas la République (même si la moitié des jeunes musulmans privilégient la charia, si on en croit certains sondages, comme celui réalisé pour l’Institut Montaigne).
La réalité est que le racisme qui gangrène le plus la société française, c’est l’antisémitisme. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le ministère de l’Intérieur vient de rendre publiques les statistiques des actes racistes et xénophobes en 2019 : il a recensé 687 faits antisémites, 1052 faits antichrétiens et 154 faits antimusulmans. Or il y a au moins dix à quinze fois plus de musulmans que de juifs en France et dix à quinze fois plus de chrétiens que de musulmans. On imagine donc la pression que subissent les juifs aujourd’hui !

L'incitation à la haine et l'antisémitisme représentent un fléau qui menace les fondements même de nos sociétés.
Que la justice fasse son boulot ! 
BTA.
e